Allo Rav.com

Techouvot.com

Guemara.com

Boutique Editions Bnei Torah

Laolim.com

Hayé Sarah

Le mariage d’un sacrifice

Arrivé en Mésopotamie, Eliézer, le serviteur d’Avraham, se met en quête d’une épouse pour Its’hak. En voyant que Rivka répond à tous les critères désignés dans sa prière, il se tourne vers Béthouel et Lavan, le père et le frère de la jeune fille, pour leur demander sa main. Ceux-ci répondent alors en chœur : « La chose émane de D.ieu même ! » (Béréchit 24, 50).

Par |22 novembre 2016 19:54|Béréchit, Hayé Sarah|

HAYE SARAH : La mitzva de l’enterrement

C’est dans notre paracha qu’il est fait mention pour la première fois de la mitsva d’enterrer les morts, comme il est dit : « Sarah mourut à Kiriat Arba (…) Avraham y vint pour dire sur Sarah des paroles funèbres et pour la pleurer. Avraham ayant rendu ce devoir à son mort, il alla parler aux enfants de ‘Hèt en ces termes : "[…] accordez-moi la propriété d’une sépulture au milieu de vous que j’ensevelisse ce mort qui est devant moi" » (Béréchit 23, 2-4).

Par |20 novembre 2016 13:26|Béréchit, Hayé Sarah|

HAYE SARAH : Une transaction immobilière

La parachath ‘Haye Sara commence par le récit des négociations qu’a menées Abraham en vue de l’acquisition de la caverne de Makhpéla, dont il voulait faire le lieu de sépulture de Sara. Ces tractations sont rapportées tout au long des vingt premiers versets de cette paracha, et elles nous montrent, au-delà des apparences d’une courtoisie toute orientale contenue dans les paroles échangées par les négociateurs, qu’elles ont été ardues.

 

Par |20 novembre 2016 13:26|Béréchit, Hayé Sarah|
Plus d’articles …