Un certain nombre de rabbins européens se sont retrouvés cette semaine à Vienne, répondant ainsi à l’invitation du grand rabbin de la capitale autrichienne, Rav Arieh Folger, et du rabbin de la communauté séfarade de la ville, Rav Itshak Niazov.

Au cours de leurs réunions, ils ont évoqué leurs expériences et leurs réalisations dans leur communauté et parlé des défis auxquels ces dernières étaient confrontées à l’heure actuelle. Dans le cadre de leurs discussions, ils ont notamment souligné la nécessité d’accorder une place croissante à la technologie dans la vie quotidienne.

A ce sujet, le Dayan Israël Yaakov Lichtenstein, président du Beth Din de la Fédération des Synagogues de Londres, a rappelé que ‘la technologie évoluait constamment et était devenue une exigence fondamentale pour vivre dans le monde’. Et d’ajouter : « La technologie, abordée sous contrôle halah’ique, peut être utilisée de façon cachère ».

Parmi les réalisations de ces dernières années du Centre rabbinique européen, les participants ont salué la construction de 64 bains rituels (Mikvaoth) à travers l’Europe et le voyage annuel pour une centaine de jeunes célébrant leur Bar Mitzva ou leur Bat Mitzva, issus de familles non religieuses, organisé par le département Morasha du RCE ces dix dernières années.

Ce voyage annuel, qui se termine par une visite en Israël, a déjà montré qu’il avait une influence bénéfique sur les adolescents qui se sentent par la suite plus impliqués dans la vie juive. Un certain nombre d’entre eux ont décidé après ce voyage de se faire circoncire et de prendre un nom juif.

Au cours de cette rencontre à Vienne, les participants ont également abordé une question essentielle au cours d’une session spéciale : l’éducation juive et les actions à entreprendre pour renforcer le rôle des rabbins et leurs assistants dans les communautés juives européennes.

Claire Dana-Picard