En février 2017, le cimetière juif ‘Hessed Shel Emet’, situé près de la ville de St Louis dans le Missouri, aux Etats-Unis, a été profané et 154 tombes ont été endommagées par des vandales.

Six mois après, des travaux ont été effectués sur place pour réparer les dégâts.  Des douzaines de membres de la communauté juive de la région et leurs amis se sont retrouvés ce dimanche sur place pour honorer les défunts qui y sont enterrés et pour saluer l’aide apportée par la communauté locale.

Parmi les personnalités présentes, indique le site JTA, se trouvait Tarek El-Messidi, fondateur d’une organisation musulmane. Avec son groupe, soutenu par d’autres dirigeants musulmans, il a effectué une levée de fonds et récolté 162 000 dollars auprès de 5 000 donateurs pour aider à restaurer le cimetière.

On se souvient qu’après l’acte de vandalisme, des centaines de volontaires étaient venus spontanément sur place pour nettoyer et réparer les pierres tombales.

L’une d’entre elles s’était alors fait remarquer : il s’agissait du vice-président américain Mike Pence, qui avait remonté ses manches et pris une pelle pour déblayer les débris. Il était accompagné du gouverneur du Missouri Eric Greitens, qui est juif, dont il était l’invité.

Jusqu’à présent, aucun suspect n’a été arrêté. La Ligue anti-diffamation a proposé une prime de 10 000 dollars à toute personne susceptible d’apporter des informations permettant de retrouver la trace des coupables.

Claire Dana-Picard