Depuis que le Rav Hillel Horowitz a été nommé à la tête de la Commission des cimetières de Jérusalem, la situation a totalement changé au Mont des Oliviers, Har Hazeitim, beaucoup plus fréquenté que par le passé.

A présent, à l’occasion des dernières cérémonies commémoratives sur le site et en prévision des fêtes, des préparatifs ont été lancés pour permettre aux nombreux fidèles qui ont prévu de s’y rendre de bénéficier d’un accès facile et rapide des lieux. Parmi les nouvelles mesures qui vont être prises, il est question d’améliorer les transports vers ce secteur.

Le Rav Hillel Horowitz a déclaré que des centaines de familles et de particuliers étaient venus au Mont des Oliviers ces dernières semaines et a annoncé qu’elles avaient utilisé une nouvelle ligne d’autobus, 84, partant de la station de tramway de la Colline des Munitions (Guivat Hatah’moshet) et qui les a conduits jusqu’au Har Hazeitim.

Il a précisé que cette ligne avait été mise en circulation ‘après des années de dur labeur et faisait déjà ses preuves, vu l’affluence qu’on y constatait’. Il a ajouté qu’il avait pour objectif de mettre en place des lignes avec des départs tous les quarts d’heure. Et de souligner : « Nous tiendrons compte de la demande. Si nous constatons que davantage de personnes effectuent ce trajet, nous augmenterons le rythme des transports ».

En outre, la commission des cimetières s’active en prévision du mois d’Eloul, au cours duquel les fidèles viennent en masse se recueillir sur la tombe de leurs proches. On s’attend à l’arrivée de centaines d’entre eux, la veille de Rosh H’odesh Eloul, puis des milliers d’autres participeront sur place à des Hilouloth. Il a cité entre autres celle de l’Admour Rav Eliezer Hager de Vizhnitz zt’l, appelé ‘Damessek Eliezer’, le 2 Eloul, et celle de l’Admour de Shomrei Emounim, le 5 Eloul.

Cela fait des années que la Commission des cimetières œuvre pour renforcer le sentiment de sécurité auprès des Juifs qui viennent au Har Hazeitim et les résultats sont probants: depuis qu’il agit sur place, aucun acte de vandalisme ne s’est produit et le nombre des personnes qui viennent marquer la Hazkara de leurs parents sur leur tombe a augmenté de centaines de pour cent. En outre, de plus en plus de Juifs souhaitent enterrer des membres de leur famille dans ce cimetière, si proche du Har Habayit, emplacement du Temple.

Claire Dana-Picard