Pour que l’existence des synagogues d’Europe de l’Est détruites pendant la Shoah ne tombe pas dans l’oubli, l’artiste Hanan Weisman, qui était un rescapé, a consacré les vingt dernières années de sa vie à reconstituer en miniature des dizaines d’entre elles avec des allumettes.

Hanan Weisman, né à la frontière entre la Russie et la Pologne, est monté en Israël à l’âge de 49 ans avec sa femme et sa fille unique et s’est installé à Guivatayim. Lorsqu’il a pris sa retraite à 69 ans, il a décidé de réaliser ces maquettes pour perpétuer le souvenir de toutes ces synagogues à jamais disparues.

Il a travaillé plusieurs mois pour chaque modèle et a réussi à réunir une collection de 50 reproductions. Le résultat est touchant et étonnant. Weisman est décédé il y a huit ans à l’âge de 89 ans.

Sa petite-fille a raconté que son grand-père avait toujours aimé l’art et travaillait le bois et le verre. C’est en voyant le modèle d’un bateau effectué avec des allumettes qu’il a décidé de se lancer dans son projet en y ajoutant des bâtons de glaces en bois. Impressionnant !

Claire Dana-Picard