Les services de sécurité israéliens, avec l’aide de Tsahal, viennent d’arrêter un Palestinien soupçonné d’avoir opéré en Judée-Samarie au profit des services de renseignements iraniens.

Il s’agit d’un étudiant en ingénierie informatique, Mahmoud Makharmeh, 29 ans, résident de Hévron. D’après un communiqué publié par le Shin Bet, il aurait été recruté par un agent iranien résidant en Afrique du Sud qui l’aurait chargé de mener des attaques terroristes contre des Israéliens et d’effectuer des missions d’espionnage en Judée-Samarie pour le compte du régime iranien.

Makharmeh a été récemment mis en examen pour avoir accepté de suivre les directives de Téhéran il y a trois ans. Dans l’acte d’accusation émis par le tribunal militaire de Judée-Samarie, il est précisé que Makharmeh a été inculpé pour avoir établi des contacts avec une organisation étrangère et hostile, perçu de l’argent de l’ennemi et tenté de rejoindre une organisation illégale.

Le Shin Bet a encore précisé à ce sujet que ‘ces activités illustraient l’implication des Iraniens qui encourageaient les actes de terrorisme contre Israël et prouvaient que l’Iran envoyait des armes dans différents pays du monde pour promouvoir des actions hostiles contre Israël’.

Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou a réagi à cette affaire en soulignant que ‘l’Iran opérait en utilisant le terrorisme contre l’Etat d’Israël et ne se contentait pas d’aider le Hamas et le Hezbollah’.

Claire Dana-Picard