Michal Salomon et ses cinq enfants ont été reçus chaleureusement, lundi soir, à la Maison Blanche par l’envoyé spécial du président Donald Trump au Proche-Orient Jason Greenblatt.

Sur son compte Twitter, Greenblatt a relaté sa rencontre avec la jeune femme, écrivant : « J’ai eu le privilège de rencontrer Michal Salomon, ses cinq enfants et son père à la Maison Blanche. Son mari, sa belle-sœur et son beau-père ont été sauvagement assassinés par un terroriste alors qu’ils se trouvaient autour de la table du Shabbat. Michal et ses enfants ont échappé à une mort certaine uniquement grâce à son courage ».

Michal, on s’en souvient, a fait preuve d’une bravoure extraordinaire lorsqu’un terroriste a pénétré, en juillet dernier, dans la maison de ses beaux-parents dans la localité de Halamish.

La famille fêtait chez elle la naissance d’un nouveau-né, un vendredi soir, lorsque le meurtrier, venu du village arabe voisin, est entré subitement et a poignardé à mort Yossi Salomon, 70 ans, son fils Elad, 35 ans, mari de Michal, et sa fille Haya, 46 ans, hy’d.

Michal a eu la présence d’esprit de gravir les marches de l’escalier avec ses enfants et de s’enfermer avec eux dans une chambre du premier étage, les sauvant ainsi de la mort. Un jeune voisin, qui faisait partie d’une unité d’élite de Tsahal, a été témoin de la scène depuis l’extérieur. Il a immédiatement réagi, ouvrant le feu par la fenêtre sur l’assaillant qu’il a blessé au pied. Les forces de sécurité sont ensuite intervenues et ont capturé le terroriste.

Des liens se sont tissés entre la famille Salomon et Jason Greenblatt quelques jours après l’attaque meurtrière. En compagnie de l’ambassadeur des Etats-Unis en Israël David Friedman, Greenblatt a effectué une visite de condoléances chez Michal Salomon, qui observait chez elle à Elad les sept jours de deuil (Shiva). A la suite de cette visite, il l’avait évoquée sur son compte Twitter avec une grande émotion.

Claire Dana-Picard