Plus de 20 000 personnes ont participé jeudi soir, au cimetière du Har Hamenouhot, à la Hazkara du Rav Mordehaï Eliahou zts’l, ancien grand rabbin séfarade d’Israël, qui est décédé il y a huit ans, le 25 Sivan 5770.

Le Rav Shmouel Eliahou a évoqué le souvenir de son père, indiquant que ‘plus le temps passait, plus on découvrait la grandeur du Rav’.

Il a précisé qu’il avait laissé un grand vide difficile à combler mais ‘qu’on se consolait en constatant qu’il avait de très nombreux disciples qui lui étaient très attachés et suivaient son enseignement, appréciant tout particulièrement l’amour qu’il portait à Eretz Israel, à la Tora et à chaque Juif’. Et d’ajouter avec émotion : « Que tous ceux qui s’inspirent de son exemple soient bénis ».

Assaf Aaroni, l’un des bras droits du Rav Mordehaï Eliahou, a souligné lui aussi que ses élèves perpétuaient la voie qu’il avait tracée, notamment par l’ouverture récente d’un centre mondial sur des questions de Halakha en dix langues : « Des rabbins du monde entier répondent à des questions en s’inspirant des décisions du Rav ».

« Par ailleurs, des rabbins qui s’apprêtent à prendre la tête d’une communauté en Israël étudient ses ouvrages », a-t-il encore déclaré. « Son enseignement est encore plus intense que de son vivant, les demandes ne font qu’augmenter, c’est impressionnant ! »

Il a présenté un autre aspect de l’héritage du Rav, en racontant que des séminaires étaient organisés pour des écoles de tout le pays, dans le centre du Rav à Kiriat Moshé. « Parfois, les quatre étages sont remplis d’enfants venus entendre l’enseignement du Rav et voir un film relatant les  étapes importantes de sa vie ».

Claire Dana-Picard