Jérusalem n’est pas seulement la capitale de l’Etat d’Israël. Elle est aussi celle de tout le peuple juif et c’est pour cette raison que la question de son statut concerne les Juifs du monde entier.

Et il vient d’être renforcé grâce à un vote au parlement israélien: au cours de la nuit, après de nombreuses interventions de députés et des débats ininterrompus, la Knesset, réunie en séance plénière, a adopté en seconde et troisième lectures un amendement à la ‘Loi de Jérusalem’ proclamant la capitale d’Israël ‘une et indivisible’, qui est l’une des lois fondamentales d’Israël.

Désormais, suite à ce vote, une majorité de 80 députés sera requise pour toute modification du statut de la ville ou pour toute cession de territoires dans la cité, qui pourraient être envisagées dans le cadre d’un accord politique. Jusqu’à présent, une majorité de 61 députés était suffisante.

Cet amendement a été proposé par le leader du parti ‘Habayit Hayehoudi, le ministre Naftali Benett, et présenté par la présidente de son groupe parlementaire, la députée Shouli Muallem-Refaeli. 64 députés l’ont soutenu et 51 l’ont rejeté. Il n’y a eu qu’une seule abstention.

Pour expliquer l’importance de cette loi, ses initiateurs ont indiqué: “Jérusalem est une ville au statut exceptionnel et d’une grande  importance historique pour le peuple juif dont c’est la capitale éternelle pour toutes les générations’.

Claire Dana-Picard