L’ambassadeur des Etats-Unis en Israël David Friedman a émis de vives critiques à l’encontre de l’Autorité palestinienne après l’attentat terroriste qui a coûté la vie, mardi soir, à un père de six enfants, le Rav Raziel Chevah’ hy’d, sur une route de Samarie.

Dans un message publié sur les réseaux sociaux, Friedman a écrit : « Un père israélien de six enfants a été assassiné de sang-froid la nuit dernière par des terroristes palestiniens. Le Hamas fait l’éloge des tueurs et les lois de l’Autorité palestinienne vont permettre de leur procurer une récompense financière. Il est inutile, dans ces conditions, de chercher plus loin les raisons pour lesquelles il n’y a pas de paix ».

Nikolay Mladenov, coordonnateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, a affirmé quant à lui que ‘rien ne pouvait justifier le terrorisme’. Il a ajouté que ‘cela n’amènerait certainement pas la paix’ et qu’il fallait ‘trainer en justice les auteurs de cet attentat’.

Le chef d’état-major de l’armée israélienne Gadi Eisencott s’est rendu en début de matinée sur les lieux de l’attaque en compagnie des officiers supérieurs responsables de la sécurité dans la région. Il a indiqué que Tsahal avait pour le moment pour principal préoccupation de localiser et d’arrêter le commando responsable de ce meurtre et poursuivait en même temps ses opérations préventives dans le secteur.

Le ministre de la Défense Avigdor Lieberman a adressé ses condoléances à la famille de la victime : « Je suis profondément peiné par le deuil très lourd de Yaël et de ses six enfants, a-t-il déclaré. J’ai donné comme directives aux responsables de mon cabinet de procurer de l’aide à la famille et aux habitants de Havat Guilad’.

Claire Dana-Picard