La toute petite communauté juive islandaise qui ne compte que 250 membres, sur une population totale de 350 000 habitants, n’avait jusqu’à présent pas de rabbin. Mais aujourd’hui, la situation a changé avec l’arrivée à Reykjavik du rabbin Avi Feldman, envoyé par le mouvement H’abad, avec son épouse Mushky et leurs deux filles, H’anna et Batchéva.

Le rabbin Feldman, 27 ans, est originaire de Brooklyn, New York, et sa femme Mushky est née en Suède. Le couple est déjà venu en décembre dernier dans le pays et y a organisé une fête de Hanouka pour la communauté composée de natifs et de Juifs expatriés des USA et d’Israël. Après cette première prise de contact, il a décidé de s’y installer prochainement.

Leur présence va changer radicalement la vie juive locale avec l’ouverture d’un centre H’abad et la construction d’une synagogue, la première en 1 000 ans d’histoire juive en Islande. Le rabbin Feldman et son épouse souhaitent également mettre en place un cadre éducatif pour les enfants juifs et un bain rituel (Mikveh).

Jusqu’à présent, Reykjavik était la dernière capitale européenne sans rabbin ni lieu de culte. Toutefois, il y avait une vie juive grâce, notamment, à la présence de Mike Levin, Juif originaire de Chicago et établi en Islande depuis 1986, qui organisait bénévolement des activités depuis des décennies.

Le Rabbin Feldman a précisé que Levin avait déjà construit une arche sainte pour accueillir les rouleaux de la Tora qu’ils espèrent faire venir à Reykjavik. La famille Feldman sera sur place le mois prochain pour organiser un Seder collectif.

Claire Dana-Picard