Le site du quotidien ‘Israel Hayom’ a indiqué que l’agence de notation financière internationale Standard & Poor’s avait augmenté la cote de crédit d’Israël d’un échelon, la faisant passer de A+ à AA- avec une ‘perspective positive’.

Cette note attribuée à Israël, qui atteste d’une économie forte et stable, place le pays parmi les 15 Etats du globe qui ont obtenu une aussi bonne classification.

C’est la première fois qu’Israël atteint une telle valeur depuis qu’il a commencé, en 1988, à participer à ce classement. Dans l’annonce publiée par l’agence S&P, il est souligné que ‘cette hausse est due entre autres à l’amélioration de la politique fiscale du gouvernement israélien’.

Standard & Poor’s estime en outre que ‘l’économie israélienne enregistrera une croissance annuelle moyenne de près de 3,3 % entre les années 2018 et 2021’. Et d’indiquer également que ‘malgré sa politique locale divisée, la coalition a réussi à faire adopter le budget biannuel de l’Etat pour les années 2017-2018 et le budget de 2019’.

Claire Dana-Picard