Certains medias s’obstinent à prétendre, contre toute logique, que la déclaration du président américain Donald Trump reconnaissant Jérusalem comme capitale de l’Etat d’Israël, serait ‘nuisible’ aux Israéliens.

C’est faire preuve d’ignorance et de méconnaissance de la situation. Rappelons qu’après l’annonce retentissante de Trump, le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou avait annoncé ‘qu’il était en contact avec d’autres Etats qui envisageaient sérieusement de prendre exemple sur les Etats-Unis et étaient prêts à déplacer leur ambassade à Jérusalem’.

Le dirigeant de l’un d’entre eux vient se manifester : il s’agit de Jimmy Morales, président du Guatemala, pays d’Amérique centrale. Morales a fait part de ses projets ce dimanche dans un message sur sa page Facebook officielle. Il a précisé qu’il en avait déjà avisé le Premier ministre israélien et chargé son ministère des Affaires étrangères ‘d’engager le processus pour le rendre possible’.

Le Guatemala fait partie des rares pays qui ont voté à l’Onu jeudi dernier contre la résolution condamnant la décision du président américain de reconnaitre Jérusalem comme capitale d’Israël. Il est le premier Etat à annoncer le transfert de son ambassade depuis l’annonce de Trump du 6 décembre dernier.

Le président de la Knesset Youli Edelstein a salué les déclarations de Morales. Dans un message sur son compte Twitter, Edelstein a écrit : « Je tiens à féliciter mon ami, le président du Guatemala Jimmy Morales, pour sa décision courageuse de transférer l’ambassade de son pays vers la capitale, Jérusalem. Par votre choix, vous avez prouvé que vous êtes, vous et votre pays, des amis sincères d’Israël et le lien qui existe entre nous se renforcera et se consolidera pour le bien des deux côtés ».

Claire Dana-Picard