L’administration américaine aurait l’intention de céder au gouvernement irakien des livres juifs anciens et des documents trouvés en Irak . Mais le Forum Kedem, qui défend les fondements humanitaires et légales de l’Etat d’Israël et les positions du monde sioniste israélien, a demandé qu’ils soient rendus au peuple juif.  Pour le moment, sans résultats … 

Ces précieux textes, précisons-le, ont été découverts en 2003 par des soldats américains lors de l’invasion de l’Irak. Ils étaient entreposés dans les caves inondées des services d’espionnage irakiens. Il s’agit essentiellement de commentaires du Talmud vieux de plusieurs centaines d’années, de parchemins de Mezouzoth, d’écrits et même de lettres personnelles rédigées dans plusieurs langues.

La communauté irakienne, appelée également ‘communauté des Juifs de Babel’, existe depuis le sixième siècle avant l’ère chrétienne, c’est-à-dire depuis la destruction du Premier Temple. Les Juifs sont restés en exil même au moment du retour à Sion. 

Dans les années 1950, la majorité des Juifs d’Irak ont été chassés par le dictateur de l’époque, Nouri Saïdet ils ont pour la plupart fait leur Alya et se sont installés en Israël. Mais ils ont laissé derrière eux leurs biens en Irak et également tous ces documents très rares qui ont été conservés par le régime.

Les Américains, comprenant l’importance de ces documents, les ont ensuite fait transporter aux USA et ils ont ensuite été traités par des experts des responsables des Archives nationales américaines qui ont informatisé une grande partie d’entre eux. Mais après tous ces traitements, les autorités irakiennes ont réclamé la restitution de ces pièces très rares et le gouvernement fédéral a accédé à cette requête. Pour le moment, les efforts déployés par plusieurs organisations juives pour les récupérer n’ont pas donné de résultats en raison du refus des Américains.

Mercredi dernier, le Dr Adi Cohen, président du Forum Kedem, a dénoncé la décision américaine sur une chaîne de radio israélienne. Il a notamment déclaré: “Comment est-il possible qu’un bien volé retourne à celui qui l’a dérobé?!” Et dans une lettre adressée cette semaine à l’ambassade des Etats-Unis en Israël par le Forum Kedem, il est indiqué entre autres : Nous remercions le gouvernement américain pour les travaux de préservation effectués sur ces documents historiques mais à présent, il faut les rendre à ses héritiers légaux, à savoir l’Etat d’Israël et les descendants de cette communauté”. Les membres de l’association cherchent à présent à stopper la décision américaine et espèrent obtenir gain de cause.

Claire Dana-Picard