Le journal Al Hayat, publié à Londres, a indiqué que le chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas avait l’intention d’adresser un appel à l’Union européenne pour que celle-ci ‘tente de marginaliser le rôle du président des Etats-Unis Donald Trump dans le conflit israélo-arabe’.

L’article s’appuierait pour cela sur des déclarations faites par un haut responsable de l’AP qui aurait précisé qu’Abbas demanderait à l’UE d’augmenter le montant de l’aide financière qu’elle accorde à l’Autorité palestinienne afin de combler le vide qui pourrait être laissé dans ses caisses si Trump mettait à exécution sa menace de couper les vivres aux Palestiniens.

Abbas faisait allusion au message publié la semaine dernière sur Tweeter par le président américain Donald Trump dans lequel ‘il exprimait ses doutes sur l’utilité de l’aide américaine aux Palestiniens, compte tenu de leur refus de reprendre les pourparlers de paix avec Israël’.

Mais Abbas ne se contente pas de cela : d’après cette source, il prévoirait également de demander à l’UE de ‘reconnaitre la ‘Palestine’ sur ses ‘frontières’ de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale’.

Il faut rappeler, dans ce contexte, que l’Union européenne a déjà annoncé en octobre dernier qu’elle projetait d’augmenter le montant de l’aide qu’elle octroie à l’Autorité palestinienne en passant de 80 millions d’euros à 320 millions d’euros par an.

Claire Dana-Picard