Cela fait 2 200 ans que les Juifs vivent sans discontinuité en Italie et leur rôle a été primordial dans le développement du pays au cours des siècles.

L’histoire enrichissante de cette communauté est retracée dans le Musée du Judaïsme et de la Shoah (MEIS) qui va ouvrir ses portes le 13 décembre prochain à Ferrara, ville du Nord de l’Italie.

Retraçant la route de ces Juifs italiens entre Jérusalem et Rome, les expositions du musée racontent comment les Juifs se sont installés dans toute la péninsule et ont préservé leur patrimoine tout en maintenant le dialogue avec la société environnante.

Parmi les diverses activités, le public est invité à s’immerger dans le passé pendant 24 minutes grâce à des œuvres d’art, des cartes, des documents et des clips vidéo.

La construction du MEIS a été rendue possible grâce à l’adoption d’une loi votée par le parlement italien en 2006.

Avec le soutien du ministère de la Culture et de l’Association des communautés juives italiennes, le bâtiment qui hébergeait autrefois la vieille prison de Ferrare a été cédé pour ce projet et transformé en musée.

L’édifice qui aura la forme symbolique des cinq livres de la Tora accueillera un restaurant, un auditorium et des expositions. Il sera donc inauguré le 13 décembre et ouvert aux visiteurs dès le lendemain.

Claire Dana-Picard