A l’occasion de la ‘Journée annuelle de la victoire’ sur l’Allemagne nazie, qui célèbre la délivrance des Juifs d’Europe du joug nazi, des prières collectives ont été organisées dans un certain nombre de pays du monde, dont bien entendu Israël.

Ces offices particuliers, organisés le 26 Iyar, ont eu lieu en Italie, en Allemagne, en Autriche, en Pologne, en Argentine, en Hongrie, en Grande Bretagne, en Russie, à New York, en Biélorussie, en Ukraine, en Australie et en Chine.

La date fixée pour ces commémorations correspond au 26 Iyar 5705, 9 mai 1945, jour où l’Armée Rouge a vaincu l’Allemagne nazie. Elle a été introduite dans le calendrier juif à l’initiative de German Zakharyaev, président de la Fondation STMEGI.

Des milliers de personnes ont participé à ces rassemblements dans des synagogues, des sites du souvenir, et dans des écoles. Pour la première fois, des prières ont été organisées dans la synagogue de Guangzhou en Chine.

En Israël, elles ont eu lieu dans des synagogues à Haïfa, Migdal Haemek, Afoula, Netanya, Hadera, Holon, Ashdod, Beersheva, Ganei Tikva et Modiin.

La prière principale s’est déroulée au Kotel sous la direction du grand rabbin séfarade d’Israël, Rav Itshak Yossef, et du président de la Conférence des Rabbins européens, le Rav Pinchas Goldschmidt, qui est aussi le grand rabbin de Moscou. Ce moment de recueillement s’est achevé par la lecture de Tehilim et la prière de Yizkor, récitée par le Hazan David Weinbach.

A Moscou, des centaines de fidèles étaient présents à la grande synagogue pour cet événement honoré par la présence de l’ambassadeur d’Israël Gary Koren et du grand rabbin ashkénaze d’Israël, Rav David Lau. Celui-ci a salué, dans son discours, l’initiative de German Zakharyaev.

Claire Dana-Picard