Le Rav Elisha Vishlitzky, grande figure du sionisme religieux, est décédé à l’âge de 65 ans des suites d’une grave maladie. Il y a quelques mois, il a été victime d’une crise cardiaque et son état de santé s’est progressivement dégradé. Le public a alors été appelé à prier pour sa guérison.

Le Rav Vishlitzky enseignait les matières religieuses et dirigeait une école de formation de professeurs et d’éducateurs. En outre, il était l’un des fondateurs des ‘Gareinim Toraniim’, noyaux toraniques. Il s’agit d’une vaste projet, lancé dans les années 1970, dans le cadre duquel des familles religieuses ont commencé à s’installer dans des quartiers laïcs et dans des villes de la périphérie pour diffuser en douceur les valeurs du judaïsme et encourager leur entourage à s’investir dans l’action sociale.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou lui a rendu hommage : « Je tiens à exprimer ma profonde tristesse pour le décès du Rav Vishlitzky qui fait partie des rabbins du sionisme religieux, a-t-il écrit. Le Rav Vishlitzky a apporté sa large contribution à l’établissement des Gareinim Toraniim qui soutiennent la société israélienne dans tout le pays ».

Netanyahou a ajouté : « Il aimait le peuple d’Israël, la terre d’Israël et la Tora d’Israël et c’est ainsi que nous nous souviendrons toujours de lui. Que sa mémoire soit bénie ».

Les communautés qui doivent leur existence au travail effectué notamment par le Rav ont, elles aussi, exprimé leur chagrin et leur admiration pour celui qui leur avait montré la voie à suivre en œuvrant ‘avec foi et amour’.

« Il avait pour objectif de créer des liens entre le peuple d’Israël et sa Tora, ont-elles encore précisé. Il a exprimé son amour considérable pour le peuple d’Israël en enseignant sans relâche la Tora et en renforçant partout l’action sociale ». Et de conclure : « Nous nous efforcerons de continuer à aller dans cette voie et de multiplier le Hessed, l’amour et l’unité au sein du peuple d’Israël avec humilité ».

Yehi Zih’ro Barouh’.

Claire Dana-Picard