L’agence de presse ‘Bloomberg’ a indiqué que la communauté juive de Dubaï allait inaugurer officiellement sa première synagogue. Cet événement survient après plusieurs années d’activités menées secrètement pour réaliser le projet.

Jusqu’à présent, a précisé ce média, les Juifs de Dubaï qui sont pour la plupart des hommes d’affaires travaillant dans la finance, l’énergie et les diamants, se réunissaient discrètement dans une villa se trouvant dans un des quartiers d’habitations de la ville des Emirats arabes unis. La maison comprend un lieu de prières, une cuisine cachère et plusieurs chambres à coucher destinées aux visiteurs observant le Shabbat.

‘A présent, souligne le site, ils pourront pratiquer ouvertement leur religion sans avoir besoin de se cacher’. L’un des membres de la congrégation, qui est un Juif de New York, a contribué à la construction de la synagogue et a offert son Sefer Tora. Il a déclaré : « Nous avons parcouru un long chemin depuis que nous avons commencé à travailler à Dubaï il y a une trentaine d’années ».

La publication de cette information atteste du réchauffement des relations entre Israël et les pays du Golfe. Bloomberg a mentionné, dans ce contexte, la visite effectuée fin octobre par le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou au sultanat d’Oman.

Le site Ynet a ajouté que ‘malgré la révélation du projet de la synagogue, une grande partie des Juifs qui sont toujours restés très discrets, préféreraient continuer sur cette voie’. Sur les 150 membres de cette communauté, plusieurs dizaines se retrouvent pour le Shabbat et les fêtes dans la villa. Ils n’ont pas de rabbin mais ils reçoivent de temps en temps des visites de rabbanim. Après l’office, ils se réunissent pour le repas de fête ‘sans viande car il est impossible de s’en procurer dans le pays’.

Claire Dana-Picard