Que deviennent les messages innombrables inscrits sur un bout de papier et glissés entre les pierres du Kotel par des fidèles ou des visiteurs, israéliens ou touristes ?

La place manque et il faut donc, de temps à autre, les retirer pour laisser la place à d’autres plus récents. Mais que fait-on de ces vœux que les visiteurs placent avec tant de ferveur dans le Mur ? Ils sont régulièrement déblayés, sous la supervision attentive du rabbin du Kotel, le Rav Chmouel Rabinowitz, précieusement conservés puis enterrés dans le cimetière du Mont des Oliviers (Har Hazeitim).

C’est dire l’importance et le respect qui leur sont accordés, à juste titre, en raison de la sincérité et de la profondeur qui s’expriment à travers ces textes écrits tant par des Juifs que par des non-Juifs.

D’autres messages ont été insérés par le bureau du Rav du Kotel, intermédiaire de fidèles vivant à l’étranger qui le contactent sur Internet ou par fax.

A l’approche de Roch Hachana, on signale que ces messages sont de plus en plus abondants. Rien de bien surprenant vu le nombre croissant des visiteurs sur ce site. Selon des chiffres publiés par la police, près de 10 millions et demi de personnes se seraient rendues au Kotel au cours de l’année 2012.

Claire Dana-Picard