Le musée d’Auschwitz-Birkenau, érigé en Pologne à l’emplacement du camp de la mort nazi, attire de plus en plus de monde. Cette année 2018, d’après la direction du mémorial, les chiffres ont atteint un nouveau record avec 2 millions 152 000 personnes.

L’an dernier, on annonçait déjà un nombre incroyablement élevé qui dépassait les deux millions. Il a également été précisé que 80 % du public a utilisé les services des guides qui ont assuré les visites en une vingtaine de langues.

Il est intéressant de noter que ce sont les Polonais qui étaient les plus nombreux à découvrir le site : 405 000 citoyens du pays ont fait le déplacement au cours de cette année.

Ensuite, sur la liste des visiteurs, on apprend que les Britanniques étaient 281 000 à avoir effectué le voyage pour voir ce camp de concentration. Les Italiens étaient 116 000, les Espagnols 95 000, les Allemands 76 000 et les Français 69 000. Quant aux Israéliens, ils étaient cette année 65 000.

Le directeur du musée d’Auschwitz-Birkenau, Piotr Cywiński, a souligné l’importance de ces chiffres, saluant ‘le nombre croissant des visiteurs qui avaient choisi d’étudier l’histoire d’Auschwitz-Birkenau en se rendant sur les lieux en compagnie de guides’.

Il a ajouté qu’il s’agissait d’un excellent moyen pédagogique ‘qui procurait non seulement des connaissances et une compréhension approfondies mais permettait aussi aux visiteurs d’entamer un dialogue et de poser des questions sur cette époque tragique de l’histoire’.

Il a souligné ‘qu’aucun outil électronique ni aucune brochure ne pouvaient remplacer les relations humaines qui se créaient au cours de cette visite difficile, par la quantité d’informations sur les faits qui s’y sont déroulées et par les réactions émotionnelles qu’elle suscitait’.

Claire Dana-Picard