Haftarath

Haftarath parachath Metsora' – Quatre « lépreux »

La haftara attachée à la parachath Metsora' (II Rois 7, 3 et suivants) raconte un épisode survenu à l'époque du prophète Elisée, tandis que le Royaume du Nord était engagé dans une guerre contre la Syrie, dont les troupes assiégeaient Samarie.

Haftarath Paracha Para

La haftara qui a été associée à la parachath Para (Ezéchiel 36, 16 et suivants) annonce le processus de purification qui sera restauré lorsque viendra le Messie. Le prophète promet que Hachem « répandra alors des eaux pures [sur les enfants d'Israël], et qu'Il les purifiera de toutes leurs impuretés et de toutes leurs idoles » (36, 25).

On remarquera que la purification, selon ce verset, ne sera pas effectuée au moyen d'une immersion dans les eaux d'un miqwé , comme il aurait été naturel, mais au moyen d'une aspersion qui ressemblera à celle que l'on doit employer avec l'eau lustrale contenant les cendres de la vache rousse.

Haftarath parachath Zakhor– Le « regret » de Hachem

Le roi Saül a gravement péché en épargnant Agag, et Hachem déclare au prophète Samuel : « Je regrette d’avoir établi Saül pour roi ; car il s’est détourné de Moi et n’a point exécuté Mes paroles… » (I Samuel 15, 11).

Parachath et Haftarath ‘Houqath – « Ceci est la loi »

« Ceci est la loi ( zoth ha-Tora ) : un homme ( adam ), lorsqu'il mourra dans une tente… » ( Bamidbar 19, 14).
Cette expression liminaire « zoth ha-Tora » peut paraître superflue, et l'on est en droit de se demander pourquoi ce verset ne commence pas par les mots : « Un homme, lorsqu'il mourra… ».

Haftarath parachath Emor– Les méfaits de l’alcoolisme

Et de vin, aucun kohen n'en boira, quand il aura à pénétrer au parvis intérieur » (Ezéchiel 44, 21).«Le prophète renouvelle ici une interdiction déjà promulguée dans la Tora (Wayiqra 10, 8 et 9) après la mort tragique de Nadav et Avihou, deux des fils d’Aaron.

Haftarath parachath ha-‘hodech : Les devoirs du « prince »

La haftara que l’on récite le Chabbath parachath ha-‘hodech (Ezéchiel 45, 16 à 25 et 46, 1 à 18) énumère les sacrifices qui seront présentés sur l’autel lors de notre libération finale.

Haftarath Cheqalim – Le roi Joas et les fissures

Ce Chabbath est le premier des quatre Chabbathoth « spéciaux » qui précèdent Pessa‘h. Il rappelle que le moment était venu de contribuer par le versement annuel d’un demi-chéqel aux services quotidiens et à l’entretien du Temple.

Haftarath parachath Qedochim– Les péchés d’Israël

La haftara en honneur dans le rite séfarade est empruntée au livre d’Ezéchiel et elle commence par un ordre donné au prophète par Hachem lui demandant de reprocher ses péchés au peuple d’Israël.

Haftara parachat chequalim

Le Temple de Jérusalem avait été laissé, pendant le règne d'Athalie, dans un état d'abandon et de délabrement complets. C'est pourquoi la première tâche à laquelle s'attela Joas, son successeur, fut de le rétablir dans sa splendeur d'antan. Pour assurer le financement des travaux de restauration, Joas employa successivement deux méthodes. La première fut un échec, la seconde un succès.

Reste des articles

Le 17 Tamouz : Réflexions estivales

Dans le Midrach (Yalkout Chimoni, chapitre 29), on peut lire : « Rabbi Lévy a déclaré : ‘Le Saint Béni Soit-Il voulut gratifier le peuple d’Israël de fêtes à chacun des mois de l’été. En Nissan, Il lui donna Pessa’h. En Iyar, le ‘petit Pessa’h’. En Sivan, Il lui donna Atsérèt [Chavouot]. Et en Tamouz, D.ieu pensait leur offrir un grand rendez-vous (Moèd), mais les membres du peuple d’Israël firent le Veau d’or, au point où Tamouz, Av et Eloul furent annulés !

A propos de la prophétie de Bilaam…

Bilaam est considéré par nos Sages comme « le plus grand prophète des nations ». Effectivement, la Torah précise à son propos qu’il était capable de déceler « l’infime instant quotidien de la Colère divine ».

Amalek à en perdre la tête

Dans la bouche de Bilaam, le prophète de mauvais augure délégué par le roi Balak, la nation d’Amalek est qualifiée en ces termes : « Amalek est à la tête des peuples ». Or, cette désignation de « Réchit » - qui évoque à la fois la tête, le commencement et l’éminence d’un peuple – s’avère être le caractère propre d’Amalek et précisément ce qui le conduit tout droit à sa perte…

Un Musulman du Koweït découvre qu’il est juif

"Le hasard fait bien les choses", dit le dicton. Sauf que dans l’histoire que nous allons vous conter, relatée dans un magazine télévisé d’une chaîne israélienne (Aroutz 2), on a davantage l’impression que c’est la Providence divine qui est à l’origine de l’aventure qu’a vécue Mordeh’aï Halawa, âgé aujourd’hui de 34 ans, né au Koweït dans une famille musulmane.

Le jeûne du 17 Tamouz

« Ainsi parle l’Eternel : le jeûne du quatrième mois, le jeûne du cinquième mois, le jeûne du septième mois et le jeûne du dixième mois seront pour la Maison d’Israël des jours de joie, de réjouissance et de fête ; et la paix et la vérité, chérissez-les ! » (Zekharia 8, 19).

Le "Schindler britannique" est mort à 106 ans

Tony Blair l'avait surnommé le "Schindler britannique". Nicholas Winton, à l'origine du sauvetage de 669 enfants dans les mois précédant l'ouverture de la Seconde guerre mondiale, est décédé mercredi, à l'âge de 106 ans.

Un musée juif en Alaska

Un des objectifs:  rendre hommage aux pilotes de la compagnie Alaska Airlines qui ont joué un rôle important dans l’opération "Tapis volant" qui a permis l’Alya de près de 50 000 Juifs yéménites dans les années 50.  

Le paradoxe de Bilaam

Les péripéties du sombre Bilaam sont porteuses de nombreux enseignements. Les multiples paradoxes de ce personnage, qui atteignit de hauts niveaux de prophétie et qui, dans le même temps, était capable de commettre les pires abjections, fascinent et interpellent.

La parabole de la semaine: Balak

Après avoir essuyé un premier refus de la part de Bilaam, Balak lui envoie une seconde fois des messagers pour le convaincre de maudire le peuple hébreu. Bilaam refuse à nouveau, arguant que D.ieu ne lui a pas donné l’autorisation. « Bilaam répondit en ces termes aux serviteurs de Balak: "Quand Balak me donnerait de l'argent et de l'or plein son palais, je ne pourrais contrevenir à l'ordre de l'Éternel mon D.ieu, en aucune façon." » (Bamidbar 22, 18)

Levaya de Mala'hi Rosenfeld

Le jeune Mala'hi Rosenfeld, 25 ans, assassiné dans une attaque terroriste près de Shevout Rahel, a été inhumé mercredi martin dans la localité de Kokhav Hashahar. Des milliers de personnes ont participé aux obsèques.