Plus d’une centaine de mathématiciens, physiciens, informaticiens, universitaires et chercheurs, des plus performants sont venus en Israël pour participer au Congrès de Mathématiques ‘ACA 2017: Applications of Computer Algebra’ qui s’est tenu au Centre académique Lev (Mah’on Lev) * de Jérusalem.

Il s’agit de la 23e conférence de l’ACA et elle a été consacrée cette fois aux travaux du mathématicien écossais Jonathan Michael Borwein, décédé en 2016. Il était juif et une cérémonie a été organisée pour le premier anniversaire de sa disparition pendant le congrès.

Cet événement a lieu chaque année dans un pays différent et il s’est déroulé pour la première fois en Israël, dans le campus du JCT (Jerusalem College of Technology) sur la proposition du Professeur Noah’ Dana-Picard, président de la ‘Chaire pour la recherche en mathématiques, Tora et Education’ du Mah’on Lev et ancien président de l’établissement.

Au cours du congrès, qui a duré cinq jours, six conférences ont été données en séance plénière à l’ensemble des participants. Il y a eu par ailleurs 16 sessions et 130 exposés dans des disciplines scientifiques se trouvant à l’avant-garde de la recherche et du développement.

En parallèle ont été présentées des applications dans divers domaines liés à la science et à la technologie : astronomie, recherche spatiale, mécanique quantique, physique, médecine, traitement d’images etc. Une autre partie de la conférence a été consacrée à l’enseignement des mathématiques et de l’informatique à tous les niveaux. Cette année, pour la première fois également, une session conjointe a eu lieu avec une conférence qui avait lieu simultanément en Autriche.

Le ministre des Sciences et de la Technologie, Ophir Akounis (Likoud), est intervenu pour saluer l’événement et souhaiter chaleureusement la bienvenue à tous ceux qui avaient fait le voyage pour y prendre part.

Il a souligné dans son discours que ‘c’était un honneur pour l’Etat d’Israël d’accueillir un congrès de cette importance pour la première fois’.

Il faut dire que cet événement va tout à fait dans le sens de la politique d’échanges économiques, scientifiques, technologiques et culturels adoptée par le gouvernement Netanyahou dans le monde entier avec des pays désireux de coopérer avec Israël dans des domaines divers et variés.

Le Pr Dana-Picard a déclaré : « Notre collège académique a été fondé il y a 69 ans par le Professeur Lev qui a démarré avec vingt étudiants, dans le domaine de l’électro-optique. A l’époque, cette science était encore inconnue alors qu’elle est aujourd’hui incontournable. Lorsque le ministre des Sciences de l’époque lui avait demandé combien d’élèves il espérait réunir, il avait répondu : 500 et tout le monde pensait que c’était insensé. A l’heure actuelle, nous avons 4 500 étudiants qui attestent que le Pr Lev était un visionnaire et ce congrès prouve que le Centre académique qui porte son nom se trouve en première ligne des centres de recherche d’Israël ».

Le Professeur Michael Wester, du Nouveau Mexique (USA), fondateur d’ACA, a indiqué pour sa part : « Notre congrès a été invité dans de nombreux pays d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Asie. Nous l’organisons dans des lieux différents afin que les participants puissent apprendre à découvrir de nouvelles régions, des gens et des cultures. Nous avons estimé qu’en cette période, il était important qu’ils viennent ici en Israël ».

* L’Ecole supérieure de Technologie de Jérusalem (JCT) a été fondée en 1969 par le professeur Zeev Lev. Il s’agit d’une institution académique religieuse ouverte aux jeunes gens et aux jeunes filles. Elle leur propose, dans des campus séparés, des études scientifiques avec en parallèle des cours de Kodesh et délivre des diplômes d’ingénieurs dans de nombreuses disciplines.

Claire Dana-Picard