Un drame a frappé une famille de la localité d’Elkana, en Samarie. Reouven (Motty) Schmerling hy’d a été assassiné la veille de Soucoth alors que sa femme, ses enfants et ses petits-enfants l’attendaient à la maison pour lui fêter ses 70 ans.

Frappé à mort par ses meurtriers, il a été retrouvé dans un bâtiment de la zone industrielle de Kafr Kassem. La police alertée sur les lieux a remarqué les nombreuses traces de violence qu’il portait sur le corps. Pour la famille de la victime, il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un acte terroriste. Pour le moment, l’enquête suit son cours et aucune information ne peut être divulguée à ce stade des investigations.

Les obsèques ont eu lieu vendredi après-midi en présence d’une foule nombreuse. Tous ceux qui ont connu Reouven Schmerling se souviennent d’un homme ‘aimé de tous, rempli de bonté’. Ils ont ajouté : « Il était une véritable source de joie et répandait la lumière autour de lui. Il contribuait au bien de la communauté et tendait la main à toute personne démunie, agissant souvent en cachette ».

Ses proches ont encore confié qu’il était régulièrement Hazan pendant les fêtes de Tichri à la synagogue d’Elkana ‘et que ‘les fidèles étaient émus par sa voix douce et sa prière qui lui venait du cœur’.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a adressé ses condoléances à la famille Schmerling et à la localité d’Elkana pour le meurtre de Reouven Schmerling. Il a ajouté : « Que son souvenir soit béni. Nous mettrons tout en œuvre pour juger celui qui a commis ce crime horrible ».

Yehi Zih’ro Barouh’.

Claire Dana-Picard