Les passagers d’un vol El Al entre l’aéroport Ben Gourion et Bucarest n’oublieront pas de sitôt leur voyage. Alors que l’avion s’approchait de sa destination, en Roumanie, une femme a été victime d’un malaise.

L’hôtesse de l’air principale, qui a tout de suite remarqué qu’elle souffrait de difficultés respiratoires graves, a averti immédiatement les pilotes. Par chance, l’un d’entre eux était également … un cardiologue expérimenté qui avait décidé, après des années de carrière, de changer d’orientation professionnelle.

Le pilote-médecin a confié les commandes de l’appareil à son coéquipier et s’est rendu dans la classe ‘affaires’, où la malade avait été transportée pour disposer de plus d’espace, afin de l’examiner.

Il a raconté: « Un quart d’heure avant d’entamer la descente, j’ai reçu un appel de l’hôtesse de l’air qui m’a dit que l’état de la femme s’était nettement dégradée et qu’elle avait du mal à respirer ». Il a demandé qu’on lui apporte sa trousse de secours et il entamé des soins qui ont été efficaces.

La passagère est peu à peu revenue à elle et a alors confié ‘qu’à cause du stress causé par les préparatifs du voyage, elle avait oublié de prendre son médicament, le matin de son départ’.

Cinq minutes avant l’atterrissage, le pilote-médecin est retourné dans sa cabine pour reprendre les commandes de l’avion avec son collègue. Quant à la passagère, elle a bénéficié de soins excellents et il n’a pas été nécessaire, à son arrivée, d’appeler une ambulance pour la transporter.

Claire Dana-Picard