Pour marquer le jubilé de la Guerre des Six Jours au cours de laquelle Israël a remporté, de façon miraculeuse, une immense et rapide victoire sur ses ennemis, le site historique de la Colline des Munitions, Guivat Hatah’moshet, va inaugurer un nouveau musée.

Il ouvrira ses portes au public la semaine prochaine mais, en attendant, il a déjà publié un certain nombre de photos qui donnent un aperçu des expositions qu’il propose.

Avant 1967, la Colline des Munitions, près du Mont Scopus, Har Hatsofim, était un avant-poste jordanien qui occupait une position stratégique importante entre la partie orientale et occidentale de Jérusalem, encore divisée.

Le 6 juin 1967, les parachutistes israéliens ont lancé une offensive dans le secteur. Malheureusement, des affrontements extrêmement violents s’en sont suivis qui ont duré plusieurs heures. Tsahal a finalement pris le dessus mais le prix était très lourd : 37 soldats ont été tués pendant les combats et de nombreux autres ont été blessés.

La Colline des Munitions est devenue un lieu de mémoire qui accueille tout au long de l’année de nombreux visiteurs. Ces derniers viennent rendre hommage aux militaires tombés en défendant leur pays.  Désormais, avec le nouveau musée, ils découvriront certainement de nouveaux aspects de cette période cruciale de l’histoire d’Israël.

Claire Dana-Picard