Dans le cadre des exercices effectués par Tsahal depuis dimanche au sein de la population civile en vue de tester son niveau de préparation en situation d’urgence ou de guerre, la sirène retentira mardi matin à 11h05 et dans la soirée, à 19h05, dans tout le pays.

Elle sera entendue également à la radio, à la télévision, sur Internet, et sur des bippers pour alerter les personnes malentendantes. En cas d’alerte réelle, une annonce sera publiée dans les médias.

Cet exercice s’ajoute à la vaste opération lancée en ce moment conjointement par Tsahal et l’armée américaine, intitulée ‘Juniper Cobra 2018’, qui se concentre sur les moyens de défense d’Israël face à des attaques de missiles et de roquettes qui seraient lancés par milliers en une journée en provenance de tous les fronts : l’Iran, la Syrie, le Liban et la bande de Gaza.

On doit donc s’attendre, au cours de cette semaine, à des déplacements de troupes inhabituels dans tout Israël. Il est question notamment de vérifier le niveau de préparation de la Défense passive, à tous les stades.

Comme chaque année, l’opération sera réalisée avec la collaboration des collectivités locales, de l’Autorité nationale d’urgence, des organisations de secours et de sécurité ainsi qu’avec les établissements scolaires et d’autres organismes publics.

Et pour que cet exercice ne prête pas à confusion, le porte-parole de l’armée israélienne a tenu à souligner qu’il avait été préparé à l’avance dans le cadre du programme des entrainements prévu pour l’année 2018 et qu’il était destiné à maintenir les compétences et la disponibilité de la population et des forces de sécurité.

Claire Dana-Picard