Le décès subit du Rav Shmouel Auerbach z’l laisse ses disciples totalement désemparés: ils ne s’attendaient pas à perdre ainsi leur maître et ne connaissent pour l’instant aucune autorité rabbinique susceptible de pouvoir lui succéder.

En effet, jusqu’à ses derniers jours, le Rav Auerbach a toujours pris seul les décisions importantes concernant notamment les Talmudei Tora, les écoles, les associations caritatives, le journal et le mouvement qu’il dirigeait d’une main de maître. C’est lui également qui réglait tous les problèmes qui se posaient quotidiennement.

Ces dernières semaines, son entourage, conscient de l’affaiblissement progressif du Rav, a compris qu’il était temps d’envisager l’avenir.  C’est ainsi que les dirigeants du ‘Peleg Yeroushalmi’ ont décidé de créer un conseil de 12 rabbanim du mouvement Bné Tora qui géreront les affaires courantes.

Dans l’organe officiel de leur mouvement, Hapeless, sous le titre : « Nous sommes orphelins, privés de notre père », ils ont indiqué qu’ils étaient résolus à poursuivre les enseignements du Rav, conformément aux instructions qu’ils ont reçues de sa part ces derniers jours.

Mais pour prendre en charge toutes ces institutions, il leur faut nommer un nouveau leader charismatique capable d’assumer cette tâche. Plusieurs figures dominantes ont déjà été citées pour succéder éventuellement au Rav Shmouel Auerbach à la tête de son mouvement.

Parmi elles, il serait question du frère du défunt, Rav Ezriel Auerbach, gendre du Rav Eliachiv zts’l,  qui est très proche de lui mais est considéré comme ‘plus modéré’ en ce qui concerne les manifestations de rues contre l’enrôlement des étudiants de Yeshivot au sein de l’armée.

Claire Dana-Picard