Allo Rav.com

Techouvot.com

Guemara.com

Boutique Editions Bnei Torah

Laolim.com

Devarim

Amalek à en perdre la tête…

Dans la bouche de Bilaam, le prophète de mauvais augure délégué par le roi Balak, la nation d’Amalek est qualifiée en ces termes: « Amalek est à la tête des peuples». Or, cette désignation de « Réchit » - qui évoque à la fois la tête, le commencement et l’éminence d’un peuple – s’avère être le caractère propre d’Amalek et précisément ce qui le conduit tout droit à sa perte…

Par |22 août 2018 08:00|Devarim, Fêtes, Ki tetsé, Pourim|

Des affaires de famille…

S’il est vrai que les chiv‘a de-ne‘hmatha , ces sept haftaroth qui sont récitées après le jeûne du 9 av , sont généralement sans rapport avec les parachiyoth auxquelles elles sont associées, on peut remarquer que celle de la parachath Ki tètsè , en seulement dix versets, offre de nombreuses analogies avec celle qu’elle accompagne.

Par |21 août 2018 11:00|Devarim, Ki tetsé, Parachiot|

Le retour à Jérusalem

Dans cette haftara (Isaïe 54, 1 à 10), nous explique le rabbin Jean Schwartz dans son livre sur les haftaroth, le prophète nous fait assister à l'accueil que réservera Jérusalem à ses enfants lorsqu'ils y retourneront.

Par |21 août 2018 07:00|Devarim, Ki tetsé, Parachiot|

La parabole de la semaine

« Ne laboure pas avec un bœuf et un âne attelés ensemble ! », (Devarim, 22, 10). Rachi ajoute à ce propos qu’il en va de même pour toutes les espèces animales existantes qui diffèrent rentes ; et il en va de même si on les mène harnachés par paires pour transporter quelque fardeau (Traité talmudique Baba Métsia, page 8/b).

Par |20 août 2018 13:30|Devarim, Ki tetsé, Parachiot|

Pourquoi se déchausser ?

Il est relativement facile de comprendre la raison que donne la Tora ( Devarim 25, 6) à l’institution du yibboum (« lévirat ») : Il s’agit d’éviter que le nom du mari défunt soit effacé d’Israël.

Par |20 août 2018 10:00|Devarim, Ki tetsé, Parachiot|

La Justice d’Israël – Rav Raphaël Sadin

Cours vidéo sur la Parachat Choftim de Rav Raphael Sadin.

Par |16 août 2018 18:35|Choftim, Devarim, Parachiot, Vidéo, Vidéo à la une|

L’annonciateur de bonnes nouvelles

« Combien sont beaux sur les montagnes les pieds de l’annonciateur, le héraut de la paix, l’annonciateur de bonnes nouvelles, le héraut du salut, celui qui dit à Sion : Ton Dieu est roi ! » (Isaïe 51, 7). Pour expliquer ce verset, Malbim se réfère à un autre passage du livre d’Isaïe, que nous avons lu dans la haftara de la parachath Waeth‘hanan.

Par |16 août 2018 15:00|Choftim, Devarim, Parachiot|

La définition du « juge »

Le mot hébreu Choftim qui a donné son nom à notre paracha est traduit le plus souvent par : « Juges ». Cette transposition risque cependant d'être source de malentendus. On pourrait penser que l'état de chofèt désigne exclusivement, comme c'est le cas en hébreu moderne, celui qui est chargé, au nom de la puissance publique, de trancher des litiges et de rendre des jugements.

Par |16 août 2018 12:00|Choftim, Devarim, Parachiot|

Qui sont les « Chotrim », « policiers » ?

Le premier verset de la parachath Choftim est ainsi conçu : « Des juges et des chotrim tu t’installeras dans toutes les portes que Hachem , ton Dieu, te donne, selon tes tribus, ils jugeront le peuple par un jugement juste » ( Devarim 16, 18). Qui sont ces chotrim que la « Bible du rabbinat » rend par « magistrats » et dont l’hébreu moderne a fait des « policiers » ?

Par |16 août 2018 11:00|Choftim, Devarim, Parachiot|

La vitre

AU FONDEMENT du retour - entendez de la téchouva -, on trouve cette même idée : nos actes sont susceptibles d’être repris et réinsérés dans le cours d’une existence qui ne connaît pas la faute.

Par |15 août 2018 07:00|Devarim, Eloul, Fêtes|
Plus d’articles …