L’exil de la parole

A deux reprises Moshé Rabbénou refuse d'intervenir auprès du Pharaon sous prétexte qu'il bégaye. Je ne suis pas un homme de paroles avance-t-il pour justifier son refus : « Ki kvad pé ou kvad lachon anochi.