Allo Rav.com

Techouvot.com

Guemara.com

Boutique Editions Bnei Torah

Laolim.com

Vayichlah

Cours video Paracha Vayichlah: La poussière d’Essav

Cours donné par le Rav Dov Roth-Lumbroso sur la Paracha Vayichlah

Par |16 décembre 2016 11:00|Béréchit, Cours Vidéos, Paracha, Vayichlah, Vidéo, Vidéo à la une|

Paracha Vayichlah: « La moquerie »

De manière générale, nos Maîtres fustigent la moquerie. Si la joie et la gaieté sont de bons outils pour servir Hashem pleinement, la moquerie a le pouvoir satanique de briser toute solennité et révérence. Comme l’écrit le Shevet Moussar, ‘une petite moquerie l’emporte contre 100 reproches fondés !’

Par |16 décembre 2016 08:00|Béréchit, Parachiot, Vayichlah|

Réouven et son affaire

Parachath Wayichla?h ? Reouven et son « affaire »

« Ce fut, pendant le séjour d'Israël dans ce pays-là, que Reouven alla et il coucha avec Bilha, concubine de son père. Israël l'entendit » ( Berèchith 35, 22).

Le comportement de Reouven paraît très grave : Comment a-t-il pu coucher avec Bilha, concubine de son père, en réalité son épouse puisqu'elle lui a donné deux fils, Dan et Naftali, qui deviendront les pères de deux tribus d'Israël ?

Par |15 décembre 2016 12:00|Béréchit, Parachiot, Vayichlah|

VAYICHLAH: Yaakov via Essav

Dans son introduction à cette paracha, le Ramban écrit que nos Sages l’ont toujours considérée comme une préfiguration des futures expériences des Juifs dans l’exil. Toutes les fois que Rabbi Yannaï devait aller à Rome, à la cour royale d’Edom, pour plaider la cause de notre peuple, il réétudiait, avant de l’adapter aux circonstances, le récit des rapports de Ya‘aqov avec ‘Essav.

Par |15 décembre 2016 10:30|Béréchit, Vayichlah|

VAYICHLAH : L’éternité de la Tora et de ceux qui l’étudient

" Il empoigna la cuisse de Ya’aqov " (Béréchit 32,26)

Dans les écrits du Zohar, nous apprenons que la cuisse de Ya’aqov constitue une allusion aux « mécènes de la Tora ». Cette exégèse, selon le ‘Hafets ‘Hayim (dans son commentaire sur la Tora) revoie à l’idée suivante : le motif principal qui incita l’ange de ‘Essav à mener ce combat contre Ya’aqov était les bénédictions d’Its’haq

Par |15 décembre 2016 10:00|Béréchit, Vayichlah|

VAYICHLAH : Ni par les armées, ni par la force, seulement par mon souffle

« Car tu as lutté contre des puissances célestes et humaines et tu les as vaincues » (Béréchit 32,29)

Comment la Tora peut-elle affirmer que Ya’aqov vainquit l’ange alors qu’en fin de compte, « la cuisse de Ya’aqov se luxa tandis qu'il luttait avec lui », lui causant une claudication ? Etait-ce réellement là une « victoire » ?

Par |13 décembre 2016 12:12|Béréchit, Vayichlah|

VAYICHLAH : J’ai tout

Au moment de sa rencontre avec Esaü, Jacob lui déclare : 
« Prends s’il te plaît ma bénédiction qu’on t’a apportée, puisque Dieu m’a favorisé, et que j’ai tout (כל) ! Il le pressa, et il prit » ( Berèchith 33, 11). 

Par |13 décembre 2016 12:12|Béréchit, Vayichlah|

VAYICHLAH : Je vous ai distingués parmi tous les peuples

« Sauve-moi, de grâce, de la main de mon frère, de la main de ‘Essav » (Béréchit 32,12)

Les commentateurs s’interrogent sur la répétition que contient ce verset : étant donné que Ya’aqov n’avait qu’un seul frère, pour quelle raison précisa-t-il dans sa prière « de la main de ‘Essav » après avoir déjà déclaré « de la main de mon frère » ?

Par |12 décembre 2016 13:16|Béréchit, Vayichlah|

VAYICHLAH : la décision qui changea la face du monde

Par le Rav Eliahou Elkaïm de la yéchiva 

En décryptant les quelques mots d'un verset, celui qui lit la paracha de cette semaine pourra découvrir un épisode qui bouleversa le destin de l'humanité. L'occasion de tirer une leçon de vie des patriarches?

« Amalek était le premier des peuples ; mais son avenir était voué à la perdition. » (Nombres 24 ; 20)

Par |12 décembre 2016 13:16|Béréchit, Parachiot, Vayichlah|

VAYICHLAH : Tu as trébuché par ta faute!

« Ya’aqov fut fort effrayé, plein d'anxiété » (Béréchit 32,8)

Dans son Da’at ‘Hokhma ou Moussar, rav Yérou’ham Leibovitz note qu’à de nombreuses reprises, nous constatons une profonde appréhension chez nos patriarches quant aux conséquences de leurs fautes.

Par |11 décembre 2016 10:12|Béréchit, Vayichlah|
Plus d’articles …