Allo Rav.com

Techouvot.com

Guemara.com

Boutique Editions Bnei Torah

Laolim.com

Vayétsé

VAYETSE : Les pierres réunies par Jacob

Nombreux sont les commentateurs qui se sont penchés sur les pierres que Jacob a réunies avant de s’endormir et qui ont cherché à en découvrir la signification.Nous rapporterons ici ce qu’en a écrit rabbi Yits‘haq Arama dans son livre Aqèdath Yits‘haq :

Par |9 décembre 2016 09:30|Béréchit, Vayétsé|

VAYETSE : En progression vers la délivrance totale !

Dans le cadre du fameux « songe de l’échelle », notre patriarche Yaacov est béni par Hachem, qui lui promet de le protéger, de le doter d’une postérité nombreuse et de le ramener en sécurité chez lui. D.ieu lui promet en substance : « Car Je ne t’abandonnerai pas avant d’avoir réalisé tout ce que Je t’ai promis ». Or, cette formule est quelque peu mystérieuse car le Maître de l’Univers pourrait-il abandonner Yaacov après l’avoir ainsi nanti de bénédictions… ?

Par |9 décembre 2016 09:00|Béréchit, Vayétsé|

Cours vidéo- Vayetsé : L’exil une nécessité ? par le Rav Dov Roth-Lumbroso

Par |8 décembre 2016 11:28|Cours, Cours Vidéos, Vayétsé, Vidéo|

VAYETSE : Savoir interpréter les évènements qui nous assaillent!

La paracha Vayétsé commence par le rêve prophétique de notre patriarche Yaacov, avec la vision de l’échelle posée sur le sol et dont le sommet parvenait au ciel. Dans ce rêve, Hachem assurait Yaacov Avinou de le protéger durant son voyage chez Laban et de le ramener ensuite sain et sauf en Eretz Israël…

Après ce rêve prophétique, Yaacov avinou promet que si D.ieu maintient toujours Son nom sur lui (« Vehaya Hachem li lélokim »), alors en cet endroit sera un jour construite la demeure divine. Pour ce faire, il prélèvera une dîme de tout ce qu’il possédera.

Rachi explique l’expression « Vehaya Hachem li lélokim » dans le sens que Dieu assurera à Yaacov une descendance valable qui Lui sera fidèle : une descendance ne comportant en fait personne comme Ichmaël ou Essav !

Par |8 décembre 2016 11:23|Béréchit, Vayétsé|

Vayetse : En progression vers la délivrance totale !

Dans le cadre du fameux « songe de l’échelle », notre patriarche Yaacov est béni par Hachem, qui lui promet de le protéger, de le doter d’une postérité nombreuse et de le ramener en sécurité chez lui. D.ieu lui promet en substance : « Car Je ne t’abandonnerai pas avant d’avoir réalisé tout ce que Je t’ai promis ». Or, cette formule est quelque peu mystérieuse car le Maître de l’Univers pourrait-il abandonner Yaacov après l’avoir ainsi nanti de bénédictions… ?

Par |8 décembre 2016 11:22|Béréchit, Monde de la Torah, Vayétsé|

VAYETSE : La langue araméenne

Nos Sages ont toujours attribué une grande importance à la langue araméenne, ainsi qu’en témoigne le Midrach (Berèchith rabba 74, 14) : « Ne tenez pas à la légère la langue « sursi » (syrienne, terme sous lequel est désigné l’araméen), car le Saint béni soit-Il l’a honorée dans la Tora par les mots Yegar sahadoutha (Berèchith 31, 47), ainsi que dans les Prophètes (Jérémie 10, 11) et dans les Hagiographes (Daniel 2, 4 et suivants ; Ezra 4, 7 et suivants).Objet Inconnu

Par |7 décembre 2016 12:47|Béréchit, Vayétsé|

VAYETSE: Gravir son échelle

Les anges, « qui montaient et descendaient de l’échelle » dans le rêve de Yaacov, évoquent généralement, dans les différents commentaires, cette porte qui relie le Ciel à la Terre. Mais dans l’interprétation qu’en donne le « Ktav Sofer », c’est plus particulièrement « l’échelle » qui est mise en relief.

Dans le Traité ‘Houlin (page 91/b), le Talmud donne à ces « montées et descentes » des anges une interprétation indéniablement cabalistique : « Ils montaient et regardaient le ‘visage’ d’En-Haut, et ils descendaient et le comparaient au visage d’en bas ». Or le visage d’En-Haut, nous révèle Rachi, est celui gravé sur le Trône divin décrit dans la fameuse vision du prophète Ezéchiel (au chapitre 1).

Par |7 décembre 2016 12:47|Béréchit, Vayétsé|

VAYETSE : Etudiez la torah …dans la joie

Dès son plus tendre âge, Yaacov consacrait déjà son existence à l’étude de la Torah. Pourtant, avant de partir fonder chez Laban les futures douze tribus d’Israël, il eut à cœur de passer encore quatorze années dans la maison d'étude de Chem et Ever qu’il voua à cette cause au point de ne pas même s’accorder quelques heures de sommeil… (voir Rachi Béréchit, 28, 12).

Par |6 décembre 2016 11:48|Béréchit, Vayétsé|

VAYETSE : Fixer un lieu pour la prière

La relation formidable qui se créé par la prière entre l’homme et son Créateur est souvent évoquée dans les écrits de nos Sages.

Tant et si bien qu’ils purent même déclarer : « Pourquoi nos Pères étaient-ils stériles ?
Parce que le Saint Béni soit-Il souhaite ardemment entendre leurs prières »

Par |6 décembre 2016 11:47|Béréchit, Vayétsé|

VAYETSE : La parabole de la semaine

Lavan se mit à la poursuite de Yaacov qui l’avait quitté sans le prévenir. Après avoir cherché en vain ses idoles disparues dans les bagages de Yaacov, ce dernier émit de fortes plaintes contre Lavan en lui disant entre autres : « Une bête mise en pièces, je ne te l’ai point rapportée. C’est moi qui en souffrais le dommage (…) », (Béréchit 31, 39).

Or, pourquoi Yaacov insiste-t-il sur ce détail puisque Lavan ne l’a pas vraiment accusé de manque de vigilance ?

Le Maguid de Doubno nous raconte à ce sujet la parabole suivante…

Par |5 décembre 2016 11:55|Béréchit, Vayétsé|
Plus d’articles …