Allo Rav.com

Techouvot.com

Guemara.com

Boutique Editions Bnei Torah

Laolim.com

Hayé Sarah

HAYE SARAH : Noblesse de l’age

La Haftara de cette semaine nous décrit les dernières années du roi David en débutant par le premier verset du Livre des Rois : « Le roi David était vieux, chargé de jours (…) ». Or, cette expression est précisément celle que l’on retrouve dans notre paracha concernant Avraham : « Et Avraham était vieux, chargé de jours ».

Par |9 novembre 2017 12:30|Béréchit, Hayé Sarah|

HAYE SARAH : Le soucis de la perfection

La paracha ‘Hayé Sarah débute par le décès de Sarah et le premier verset nous indique qu’elle a vécu cent vingt-sept ans. Toutefois, la formulation utilisée est inattendue puisque le texte se lit ainsi : « Et les jours de la vie de Sarah étaient : cent ans et vingt ans et sept ans.

Par |9 novembre 2017 12:26|Béréchit, Hayé Sarah|

Devinette Paracha Haye Sarah

Abraham a reçu dans Wayèra une bénédiction presque identique à celle donnée à Rébecca dans ‘Hayei Sara. Laquelle ? Et quelle en est la différence ?

Par |9 novembre 2017 11:54|Béréchit, Devinette, Hayé Sarah|

Cours video : l ‘ultime épreuve, paracha Hayé Sarah, par le Rav Dov Roth-Lumbroso

Par |9 novembre 2017 11:04|Béréchit, Cours, Cours Vidéos, Hayé Sarah, Rav Dov Roth-Lumbroso, Vidéo, Vidéo à la une|

Parachath Hayé Sarah : Tel est pris qui croyait prendre

Après que Eliézer a conclu avec la famille de Rivka qu’elle le suivrait pour se marier à Its’hak, le verset dit : « Son frère et sa mère dirent : ‘Que la jeune fille reste avec nous une année ou quelques mois, après quoi elle partira !’ »

Par |7 novembre 2017 10:04|Béréchit, Hayé Sarah, Parachiot|

Paracha Hayé Sarah: A la recherche de la fiancée vertueuse

Par |7 novembre 2017 08:55|Béréchit, Hayé Sarah, Parachiot, Vidéo|

HAYE SARAH : Zivouguim

Dans notre paracha, Eliézer, délégué par Avraham, part en quête d’une épouse pour le fils de son maître, Its’hak.

Par |6 novembre 2017 09:03|Béréchit, Hayé Sarah, Parachiot|

HAYE SARAH: Rébecca et Tamar

Dans certaines communautés, le mariage est précédé d’un cérémonial portant en judéo-allemand le nom de « Bedeken » (« geste de couvrir »). Le fiancé, acccompagné de sa suite, se rend jusqu’au trône occupé par sa promise, aux côtés de laquelle se tiennent les deux mères.

Par |6 novembre 2017 08:03|Béréchit, Hayé Sarah, Parachiot|

La parabole de la semaine: Haye sarah

Eliézer met à l’épreuve la bonté de Rivka pour s’assurer qu’elle est digne d’être la femme de Its’hak. « Lorsque les chameaux eurent fini de boire, cet homme prit une boucle en or… » (Beréchit 24, 22) Rabbi ‘Haïm ben Attar remarque qu’il était superflu d’attendre que les chameaux eussent fini de boire, car cela n’était pas inclus dans les conditions d’Eliézer, selon lesquelles il suffisait qu’elle propose d’abreuver les bêtes.

Par |5 novembre 2017 08:00|Béréchit, Hayé Sarah|

HAYE SARAH :Une passerelle entre la mort et la vie…

L'un des thèmes majeur de la tradition juive est résumé dans la formule « Maassé avot simane labanim [la conduite des pères est un signe pour leurs enfants] ». Cela signifie donc que l’attitude des Juifs doit s’inspirer, durant toute l'histoire, du comportement des Avot.

Par |4 novembre 2017 09:30|Béréchit, Hayé Sarah, Parachiot|
Plus d’articles …