La vie juive qui est devenue florissante à Berlin va connaître un nouvel essor avec l’ouverture d’un Kollel composé d’étudiants du ‘Beth Midrach Gavoah’ de la célèbre Yechiva de Lakewood, aux Etats-Unis.

Ce Kollel fonctionnera à l’intérieur du Séminaire rabbinique fondé à la fin du 19e siècle par le Rav Ezriel Hidelsheimer zts’l au centre Skoblo de Berlin. C’est là que se trouvent également la synagogue Kahal Adat Israël et le jardin d’enfants de la communauté.

Les étudiants de Lakewood venus pour la formation du Kollel sont dirigés par le Rav Yaakov Baum, gendre du Rav Chalom Kamenetsky. Le Rav Moché Yehouda Halpern, directeur du séminaire rabbinique, a expliqué que son établissement avait été rouvert après la Shoah par la Fondation Lauder et par le ‘Comité central des Juifs d’Allemagne’. Il siège dans l’ancienne synagogue Beth Tsion, qui a échappé au pogrom de la Nuit de Cristal.

Le rabbin américain Yoshua Spinner, vice-président exécutif et directeur général de la Fondation Ronald S. Lauder, est le leader de la communauté juive de Berlin depuis 1997. C’est en grande partie grâce à son initiative que l’idée d’un Kollel à Berlin a commencé à germer.

Il a souligné que c’était avec le soutien de Ronald Lauder, de la famille Wolfson et d’autres philanthropes qu’une communauté profondément religieuse avait pu voir le jour dans la ville. Il a estimé qu’il n’existait pas d’autres modèles de ce genre en Allemagne ou en Europe centrale.

Le Beth Midrash Gavoha de Lakewood a apporté sa contribution à la création du Kollel mais la plus grande partie de son financement provient de dons de Juifs de Berlin et de toute l’Europe. On peut préciser qu’il ne s’agit pas seulement de Juifs orthodoxes. Des Juifs traditionnalistes ont tenu eux aussi à soutenir le projet en posant comme condition de pouvoir être associés aux cours qui y étaient prodigués. Le Rav Spinner a conclu en indiquant: « Nous avons un Kollel qui fonctionne la nuit et une étude régulière entre pères et fils, Avot oubanim »

Claire Dana-Picard