En septembre 2015, cinq jeunes étudiants de Yeshiva américains ont échappé de justesse à un lynchage à Hévron grâce à l’intervention d’un habitant arabe de la ville, âgé de 51 ans, qui les a cachés chez lui.

Les jeunes gens avaient pris leur voiture pour aller prier à la Maarat Hamah’pela, le Caveau des Patriarches, et étaient entrés par erreur dans le quartier arabe de Jabel Jo’ar, sous contrôle palestinien. Ils ont alors été attaqués par des dizaines d’Arabes à coups de pierres. Par la suite, l’un des émeutiers avait lancé une bouteille incendiaire sur le véhicule qui avait pris feu.

Les jeunes gens avaient dû sortir de la voiture. C’est là que l’habitant arabe leur avait fait signe de le suivre et les avait hébergés chez lui en attendant l’arrivée de l’armée israélienne.   

Deux ans et demi plus tard, deux membres du groupe ont tenu à rencontrer leur sauveur pour lui exprimer, au nom de tous, leur reconnaissance et lui offrir un beau cadeau : un magnifique lustre.

Les jeunes gens lui ont remis une lettre de remerciements traduite en arabe et lui ont déclaré dans cette langue : « Merci de nous avoir sauvé la vie, que D. vous bénisse ». Ils ont ajouté que grâce à lui, ils s’étaient mariés et pouvaient fonder une famille.

L’homme leur a répondu : « Nous sommes tous des frères, des êtres humains. Nous devons vivre dans une seule patrie. Que la paix et le bien y règnent ».  Ces retrouvailles émouvantes, qui se sont déroulées dans le Goush Etsion, ont été filmées par un reporter d’une chaine de télévision israélienne.

 Claire Dana-Picard