Parachat Pin‘has– La législation successorale

Le nom de Tselof‘had, de la tribu de Manassé, est surtout connu en liaison avec ses cinq filles, Ma‘hla, No‘a, ‘Hogla, Milka et Tirtsa, dont l’intervention auprès de Moïse a permis aux filles, en l’absence de descendants mâles, d’hériter de leur père (Bamidbar 26, 33 ; 27, 1 et suivants ; 36, 1 et suivants).
Selon la législation successorale instituée par la Tora, les filles n’héritent pas de leur père. La Tora leur donne cependant un droit de succession en l’absence de frère.

Mais cette faveur va être considérablement minimisée à la fin du livre de Bamidbar (36, 6), puisque les filles aptes à hériter devront obligatoirement épouser un membre de leur tribu.
Précisons cependant que cette restriction n’a eu cours que chez les femmes de cette génération et a été ensuite abolie (Baba Bathra 121a).
 

Diverses règles instituées par les rabbins ont complété cette législation sur les successions :
1. בנין דכריןכתובת  (« Clause des enfants mâles »), destinée à préserver les intérêts des fils de l’épouse décédée avant son mari en présence d’autres fils de celui-ci nés d’une autre épouse (Ketouboth 52b et Choul‘han ‘aroukhEvène Ha‘ézèr 111).
2. עישור נכסים (« Dixième des biens »), incitation faite aux héritiers mâles à offrir aux filles une part de leur héritage (Ketouboth 69a).
3. שטר חצי זכר (« Contrat d’une demi-part de ce qui revient aux mâles »), octroi aux filles par testament établi par le père d’une demi-part d’héritage. Cette institution a été surtout en honneur dans les milieux achkenazes (Voir Rema ad Choul‘han ‘aroukh‘Hochèn michpat 281, 7).

Il reste cependant toujours possible à un père de rétablir, par des dispositions testamentaires, l’égalité entre ses fils et ses filles.

Haftarath parachath Pin‘has– Jérémie prophète prédestiné
 

Le premier chapitre du livre de Jérémie, qui constitue la haftara de la parachath Pin‘has quand elle est lue, comme c’est le cas en cette année 2010, après le 17 tamouz, raconte par le menu le dialogue échangé entre Hachem et le prophète afin qu’il consente à remplir sa mission pour laquelle il avait été désigné dès le sein de sa mère (1, 5).

Cette prédestination en quelque sorte prénatale de Jérémie est unique, et aucun autre prophète biblique n’en a bénéficié. C’est ainsi que l’élection de Moïse, le plus grand d’entre eux, par Hachem a été déterminée par ses vertus ainsi que par la misère dans laquelle étaient plongés en Egypte les enfants d’Israël, et il n’est nulle part question d’un dessein divin qui l’aurait choisi dès sa conception (Chemoth 3, 1 et suivants).
 

Pour Rambam/Maïmonide (Guide des Egarés 2, 32), la particularité de l’élection de Jérémie tient à ce que ce prophète, s’il a hésité à s’engager dans la mission que Hachem avait décidé de lui confier, c’est parce que celle-ci allait faire de lui l’annonciateur des destructions qui s’abattraient bientôt sur Israël.

Ayant constaté cette réticence, Hachem a vu dans la révélation de cette prédestination, qui n’était rien d’autre, somme toute, que celle d’un des Ses secrets, un moyen de le réconforter et de lui faciliter sa difficile mission. Mais c’est bien son éducation et ses qualités personnelles, et non une fatalité inéluctable, qui ont fait de Jérémie ce qu’il a été.

Jacques KOHN zal

Reste des articles

Zaka en France sur les lieux du crash

Une délégation comptant sept volontaires expérimentés de l’organisme de secours Zaka et un agent paramédical du Maguen David Adom va s'envoler pour la France.

Nouvelles révélations sur le pilote de l’Airbus

L’enquête se poursuit sur le copilote Andreas Lubitz, 28 ans, qui a lancé l’Airbus de la compagnie 'germanwings', avec ses 150 passagers, contre une montagne des Alpes de Haute Provence.

Un rabbin américain dénonce l'accord avec l'Iran

Le Premier ministre israélien est soutenu dans son combat contre la politique du président Obama vis-à-vis de l’Iran par les Américains proches du parti républicain et par un certain nombre de membres de la communauté juive des USA.  

Bnei Brak : incendie dans un Beth Midrash

Un incendie a éclaté au cours de la nuit dans un centre d’études de Bnei Brak, causant des dégâts matériels importants. Fort heureusement, on ne déplore aucune victime.

OFFREZ un panier de Pessah distribué par le Rav Dov Roth-Lumbroso

 
OFFREZ

un panier de Pessah !


«  Que celui qui a faim vienne et mange »

 Chers amis
A l'occasion de Pessah, je vous propose de  participer à cette belle et grande mitsva d’aider  les familles nécessiteuses  à préparer le Seder  et  passer  Pessah dans la joie.

Pour cela, il suffit de cliquer sur l'icône Paypal
ou nous envoyer un cheque à l'adresse suivante :
Ass Bnei Torah 193 Avenue Jean Jaures 75019 Paris 
( un reçu cerfa vous sera envoyé )

Pour ceux qui disposent de l'application chiourim, vous pouvez faire un don en vous dirigeant vers  la rubrique "A propos" puis selectionner l'icone "faire un don".

Rav Dov Roth-Lumbroso 

Oui, Je souhaite offrir un panier de Pessah

Annulation des poursuites contre la présidente argentine

La présidente argentine Cristina Kirchner échappe définitivement aux poursuites judiciaires. La chambre fédérale d’appel d’Argentine a rejeté le recours contre le jugement prononcé le mois dernier en sa faveur.

Tragédie de Brooklyn : les rabbanim écrivent à Gabriel Sasson

Le Rav Kaniewsky et le Rav Steinman, profondément marqués par le malheur qui a frappé la famille Sasson, ont tenu à adresser une lettre personnelle au père des sept enfants qui ont trouvé la mort dans un incendie, à Brooklyn, la semaine dernière.

La justice militaire condamne l’assassin de Dahlia Lemkus

Plusieurs mois après l’attentat qui a coûté la vie à Dahlia Lemkus hy’d, 25 ans, le tribunal militaire du camp d’Ofer a condamné l’assassin de la jeune fille à deux peines de réclusion à perpétuité.

Netanyahou aux Finances pour vendre le Hametz

Alors que le Likoud mène des pourparlers intensifs avec ses futurs partenaires en vue de former la coalition, le Premier ministre vient d’être confirmé à son poste provisoire de ministre des Finances.

Turquie : Rénovation de la grande synagogue d’Edirne

La grande synagogue d’Edirne en Turquie a rouvert officiellement ses portes ce jeudi après plus de cinq ans de travaux de rénovation entrepris avec l’aide financière des autorités turques.