Parachat Pin‘has– La législation successorale

Le nom de Tselof‘had, de la tribu de Manassé, est surtout connu en liaison avec ses cinq filles, Ma‘hla, No‘a, ‘Hogla, Milka et Tirtsa, dont l’intervention auprès de Moïse a permis aux filles, en l’absence de descendants mâles, d’hériter de leur père (Bamidbar 26, 33 ; 27, 1 et suivants ; 36, 1 et suivants).
Selon la législation successorale instituée par la Tora, les filles n’héritent pas de leur père. La Tora leur donne cependant un droit de succession en l’absence de frère.

Mais cette faveur va être considérablement minimisée à la fin du livre de Bamidbar (36, 6), puisque les filles aptes à hériter devront obligatoirement épouser un membre de leur tribu.
Précisons cependant que cette restriction n’a eu cours que chez les femmes de cette génération et a été ensuite abolie (Baba Bathra 121a).
 

Diverses règles instituées par les rabbins ont complété cette législation sur les successions :
1. בנין דכריןכתובת  (« Clause des enfants mâles »), destinée à préserver les intérêts des fils de l’épouse décédée avant son mari en présence d’autres fils de celui-ci nés d’une autre épouse (Ketouboth 52b et Choul‘han ‘aroukhEvène Ha‘ézèr 111).
2. עישור נכסים (« Dixième des biens »), incitation faite aux héritiers mâles à offrir aux filles une part de leur héritage (Ketouboth 69a).
3. שטר חצי זכר (« Contrat d’une demi-part de ce qui revient aux mâles »), octroi aux filles par testament établi par le père d’une demi-part d’héritage. Cette institution a été surtout en honneur dans les milieux achkenazes (Voir Rema ad Choul‘han ‘aroukh‘Hochèn michpat 281, 7).

Il reste cependant toujours possible à un père de rétablir, par des dispositions testamentaires, l’égalité entre ses fils et ses filles.

Haftarath parachath Pin‘has– Jérémie prophète prédestiné
 

Le premier chapitre du livre de Jérémie, qui constitue la haftara de la parachath Pin‘has quand elle est lue, comme c’est le cas en cette année 2010, après le 17 tamouz, raconte par le menu le dialogue échangé entre Hachem et le prophète afin qu’il consente à remplir sa mission pour laquelle il avait été désigné dès le sein de sa mère (1, 5).

Cette prédestination en quelque sorte prénatale de Jérémie est unique, et aucun autre prophète biblique n’en a bénéficié. C’est ainsi que l’élection de Moïse, le plus grand d’entre eux, par Hachem a été déterminée par ses vertus ainsi que par la misère dans laquelle étaient plongés en Egypte les enfants d’Israël, et il n’est nulle part question d’un dessein divin qui l’aurait choisi dès sa conception (Chemoth 3, 1 et suivants).
 

Pour Rambam/Maïmonide (Guide des Egarés 2, 32), la particularité de l’élection de Jérémie tient à ce que ce prophète, s’il a hésité à s’engager dans la mission que Hachem avait décidé de lui confier, c’est parce que celle-ci allait faire de lui l’annonciateur des destructions qui s’abattraient bientôt sur Israël.

Ayant constaté cette réticence, Hachem a vu dans la révélation de cette prédestination, qui n’était rien d’autre, somme toute, que celle d’un des Ses secrets, un moyen de le réconforter et de lui faciliter sa difficile mission. Mais c’est bien son éducation et ses qualités personnelles, et non une fatalité inéluctable, qui ont fait de Jérémie ce qu’il a été.

Jacques KOHN zal

Reste des articles

'Eli Livni z’l, frère de Tsippi Livni, était proche du Rav Auerbach'

Eli Livni, frère de la députée de gauche Tsippi Livni, est décédé il y a quinze jours à l’âge de 65 ans. D’après le site de Radio Kol Haï, il aurait été en contact, ces dernières années, avec le Rav Shmouel Auerbach, l’un des guides spirituels du monde harédi, et aurait même étudié avec lui.

Méron s’apprête à accueillir des centaines de milliers de fidèles

La petite cité de Méron, en Haute Galilée, fondée en 1949, compte moins de 1 000 habitants. Mais quand arrive Lag Baomer, le village se transforme et accueille des centaines de milliers de fidèles qui viennent se recueillir sur la tombe de Rabbi Shimon Bar Yoh’aï.

La vie de Rabbi Chimon bar Yo’haï

Homme de Vérité En l’honneur de la hilloula du saint Tana rabbi Chimon bar Yo’haï, -qui tombe le 33e jour de l’omer -, lisons quelques lignes de la 33e page du Talmud Chabbat qui dévoileront à nos yeux quelques modestes linéaments de cette extraordinaire personnalité.
 

Le feu du Zohar brûle à Méron

La Hilloula de Rabbi Shimon Bar Yo'haï à Méron attire chaque année plusieurs centaines de milliers de Juifs venus d'horizons divers. À l'occasion de Lag Baomer, Hamodia vous propose d'en savoir sur ces célébrations et sur les us et coutumes de cette grande Hilloula.

Netanyahou et Lieberman signent un accord de coalition

Binyamin Netanyahou avait annoncé l’an dernier, lors de son élection, qu’il avait l’intention à un stade donné d’élargir sa coalition qui ne comptait au départ que 61 députés sur 120. A l'époque, Lieberman avait refusé son offre de le rejoindre et était entré dans l'opposition. 

Le grand rabbinat d’Israël ouvre un département pour déjouer les fraudes

Un nouveau département vient de s’ouvrir au grand rabbinat d’Israël, qui permettra de démasquer des cas d’impostures.

Erdan: "Les familles des terroristes ont menti à la Cour suprême"

Le corps du terroriste qui a assassiné le Rav Yeshayahu Krishevsky hy’d, en octobre dernier, dans un attentat à la voiture bélier dans le quartier de Gueoula,  et blessé deux autres personnes a été rendu à sa famille qui aurait dû l’enterrer discrètement.  

Autriche: la communauté juive satisfaite du résultat des élections

La victoire du candidat écologiste à l’élection présidentielle en Autriche semble être bien accueillie par la communauté juive de Vienne, si l’on en croit le Jewish Chronicle.

D’Auschwitz à Bnei Brak, en passant par les sommets de l’industrie automobile

François Ephaïm Wasservogel est né le 2 décembre 1943 à Auschwitz d’une mère polonaise juive avocate et d’un père pianiste et mathématicien. « Il faut croire que maman était particulièrement brillante, puisqu’elle a été admise en faculté de droit, malgré le numerus clausus », confie le Dr Wasservogel dans une interview accordée au Times of Israël.

Le Hessed bien orienté par Rav Y. Arrouas

Cours donné par le Rav Y. Arrouas dans le cadre des matinées pour femmes du Dimanche dans nos locaux au 58 King George. Tel: 02 374 2222