Israël tente par des moyens diplomatiques de faire obstacle à l’Autorité palestinienne qui s’apprête à être admise en tant que membre à part entière de l’Organisation mondiale du Tourisme (OMT), institution des Nations Unies chargée de la promotion d’un tourisme responsable, durable et accessible à tous.

Plusieurs pays alliés d’Israël, dont essentiellement les USA, ont exercé de lourdes pressions ces derniers jours sur les Palestiniens afin que ces derniers renoncent à leur candidature. Ils ont notamment souligné que celle-ci ne pouvait être validée étant donné que l’AP n’était pas un Etat déclaré et n’était donc pas en mesure de jouir de ce statut de membre.

En Israël, on n’est pas très optimiste quant aux résultats de cette démarche.

Un haut responsable du ministère des Affaires étrangères a déclaré au site d’Aroutz 7 que ‘les chances de faire retirer cette décision étaient très faibles et qu’Israël risquait d’échouer dans ce vote’.

Il faut dire que dans le dernier rapport de l’UNWTO (OMT), publié il y a quelques jours, il est indiqué que l’Autorité palestinienne a enregistré une hausse spectaculaire dans le domaine touristique, avec une augmentation de 57,8 % du nombre des visiteurs qu’elle a accueillis. En Israël, la hausse serait de 25, 1 %.

Les Palestiniens déploient des efforts considérables, ces dernières années, pour lutter contre Israël dans le cadre de l’Onu en utilisant notamment certaines organisations qui en dépendent. Ils ont ainsi réussi, par exemple, à rejoindre l’Unesco (Organisation des Nations unies pour l’Education, la Science et la Culture) où des résolutions anti-israéliennes sont adoptées chaque année sur des propositions provenant des Palestiniens et de leurs amis.

Claire Dana-Picard