Le chef du gouvernement israélien Binyamin Netanyahou a participé, mercredi midi, aux Shéva Berah’ot du fils de Meir Poroush (Yaadout Hatora), vice-ministre de l’Education, dans une salle du quartier de Guivat Shaoul à Jérusalem.

Il a été accueilli à son arrivée avec tous les honneurs et les orateurs qui se sont succédé à la tribune n’ont pas tari d’éloges sur le Premier ministre, soulignant l’importance de la coalition qui s’est maintenue malgré la crise du Shabbat qui a secoué récemment la classe politique et semble avoir été résolue. Dans son discours, Netanyahou a affirmé avec conviction que ‘le gouvernement actuel était stable et qu’il n’avait jamais été aussi fort et bon’.

S’adressant ensuite à son hôte à côté duquel il a été placé à table, il a déclaré : « Merci, mon ami Meir, c’est une joie pour moi de me trouver ici avec vous, votre épouse, votre famille, les mariés, et la famille de la mariée. Et aussi, bien entendu avec les rabbanim, les maires, les députés et le ministre Yariv Levin qui a travaillé très dur pour le bien de notre excellent gouvernement ».

Après avoir rappelé sa longue collaboration avec les partis orthodoxes, depuis de nombreuses années, Netanyahou a évoqué le souvenir du père de Meir Poroush, Menah’em Poroush z’l, homme politique avisé, ‘de souvenir réellement béni’ : » Je me souviens de nos merveilleuses conversations avec lui et avec vous, a-t-il ajouté, il me parlait de mon grand-père, le Rav Nathan Mileikowsky-Netanyahou ».

Parlant ensuite des postes occupés par Meir Poroush au sein de son gouvernement, il a tenu à souligner que ‘cette coopération était profonde, longue, et qu’elle se poursuivrait à l’avenir’. Après avoir adressé ses félicitations à toute la famille élargie, Netanyahou a conclu en remerciant Meir Poroush pour son invitation et a terminé par un retentissant ‘Mazal Tov du fond du cœur’.

Claire Dana-Picard