parachath et haftarath 'Houqath : Le Midrach petirath Aharon

Un Midrach , appelé Midrach petirath Aharon (« Midrach de la mort de Aaron »), nous éclaire sur les circonstances de ce décès.

Accompagné de Moïse et El‘azar, Aaron a escaladé la montagne au sommet de laquelle il devait mourir, et ils se sont trouvés tous les trois devant une caverne.

Moïse a alors demandé à son frère de pénétrer dans cette caverne. Il aurait dû, sur l'ordre de Hachem , l'inviter à se défaire de ses vêtements sacerdotaux, mais il n'en a pas eu le courage.

Aussi l'a-t-il prié, avant qu'il entre dans la caverne, de laisser ses vêtements en dehors afin qu'ils ne soient pas rendus impurs au cas où la grotte aurait contenu des tombeaux.

Aaron s'est exécuté, mais sans savoir les raisons de ce déshabillage.

Moïse et Aaron ont découvert dans la caverne à l'intérieur de laquelle ils avaient pénétré un lit, une table, un candélabre et un ange de service.

Aaron comprit alors que c'est là qu'il allait mourir, et il déclara accepter la décision de Hachem .

Au moment où Moïse sortit de la caverne, celle-ci disparut, et El‘azar sut à présent que son père n'était plus.

Revenu auprès des enfants d'Israël , Moïse a dû affronter leurs soupçons : N'avait-t-il pas assassiné son frère ?

Il supplia alors Hachem de montrer au peuple le lit sur lequel celui-ci était mort. Hachem fit droit à sa requête, et il retira en même temps les nuées de gloire qui, de par le mérite du défunt, accompagnaient les Hébreux depuis leur sortie d'Egypte.

Aussitôt leur sont devenus visibles le soleil et la lune, que ces nuées avaient dissimulés à leurs yeux et qu'ils n'avaient jamais pu voir jusque-là. Comme ils étaient tentés de les adorer, Hachem leur a rappelé le verset : « Et de peur que tu ne lèves tes yeux vers le ciel et que tu ne voies le soleil, et la lune et les étoiles, toute l'armée des cieux, et que tu ne te laisses pervertir et ne te prosternes devant eux… » ( Devarim 4, 19).

Cette mise en garde marque la fin du Midrach petirath Aharon .


-o-o-o-o-o-o-o-o-


Haftarath parachath ‘Houqath – Une haftara d'une brûlante actualité

L'essentiel de cette haftara est constitué par le discours que Jephté a tenu au roi des Ammonites, ennemis des enfants d'Israël,

Il avait envoyé une délégation auprès de ce monarque, avec mission de lui demander les raisons de son agressivité envers les enfants d'Israël .

Réponse du roi : « C'est parce qu'Israël a pris mon pays, quand il monta d'Egypte, depuis l'Arnon jusqu'au Yaboq et jusqu'au Jourdain ; et maintenant, rends-moi ces [contrées] en paix ! » (11, 13). Autrement dit : « Vous nous avez dépouillés de nos terres, et vous les occupez sans droit ni titre ! Il n'y aura pas de paix entre nous aussi longtemps que vous ne nous les aurez pas rendues ! »

On dirait aujourd'hui, autre temps même querelle : « La paix contre les territoires ! », proposition dont on a pu mesurer, ces dernières années, la dangereuse ambiguïté.

Jephté ne se laissa pas décourager par cette rebuffade, et il tenta une seconde fois de négocier. Il rappela aux Ammonites des données historiques indiscutables, celles qui avaient donné à Israël un droit irréfutable à la possession des territoires convoités par ses adversaires : Israël n'avait rien pris, ni à Moab, ni à Ammon, mais c'est Si‘hon, roi des Amorréens, qu'il avait combattu, et ce sont ses terres qu'il s'était approprié. Les Ammonites n'avaient pas à s'ingérer dans cette querelle, à laquelle ils étaient étrangers.

En clair, si Erets Yisraël est à nous, ce n'est pas parce que nous l'avons conquis, mais parce que Hachem nous l'a donné ! Aussi n'avons-nous pas le droit d'y renoncer.

Jacques KOHN zal

Reste des articles

Séisme en Italie : Netanyahou propose son aide

Après le tremblement de terre qui a touché l’Italie pendant la nuit, le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou a proposé son aide au peuple italien.

Rencontre entre le Rav Kamenetsky et le Rav Kaniewsky

Le Rav Shmuel Kamenetsky, directeur de la Yeshiva de Philadelphie, a rendu visite au Rav Haïm Kaniewsky et au Rav Edelstein.

Conférence européenne des Shlouh’im à Moscou

Près de 500 responsables Habad, venus de 35 pays, se sont retrouvés à Moscou pour participer à la conférence européenne des Shlouh’im.

Décès de la Rabbanit Esther Jungreis, pionnière du Kirouv

La Rabbanit Esther Jungreis, qui a œuvré pendant plus d’un demi-siècle pour rapprocher les Juifs éloignés de leurs racines, est décédée aux Etats-Unis des suites d’une longue maladie. Elle était âgée de 80 ans.

L’Eternel console Tsion

A peine sommes-nous sortis de la période de deuil des Trois semaines, que nous sommes précipités dans une atmosphère de réconfort et de consolation. Comme si le peuple juif se dévêtait d’un habit, pour en revêtir un autre aussitôt après.

La parabole de la semaine: Ekev

« Or, si vous êtes dociles aux lois que Je vous impose en ce jour, aimant l'Éternel, votre D.ieu, Le servant de tout votre cœur et de toute votre âme. » (Devarim 11, 13)
Rachi ajoute : « Un service qui est dans le cœur, à savoir : la prière. »
La parabole suivante illustre parfaitement le dynamisme étonnant qui émane de chaque prière, si elle provient du fond du cœur.

Accusations délirantes d’une TV russe contre les Juifs

Un ‘reportage’ réalisé récemment par une chaine de télévision russe porterait des accusations scandaleusement mensongères et absurdes contre les Juifs.

Canada: le Parti des Verts reconsidère son vote en faveur du BDS

D’après le Canadian Press, le Parti des Verts canadien, qui a voté début août, lors de sa convention, en faveur du mouvement BDS qui prône le boycott d’Israël, pourrait revenir à présent sur sa décision.

500 véhicules abandonnés évacués de Bnei Brak !

A la demande du maire de Bnei Brak, la police municipale a lancé une opération spéciale pour évacuer de la ville tous les véhicules abandonnés.

Jets de pierres sur des fidèles au Kever Yossef

Une soixantaine de fidèles de la Hassidout Braslav se sont rendus dans la nuit sur la tombe de Yossef à Shehem sans en avertir l’armée au préalable. Arrivés à bord d’un autobus, ils ont été attaqués par des Arabes qui ont lancé des pierres sur le véhicule.