parachath et haftarath 'Houqath : Le Midrach petirath Aharon

Un Midrach , appelé Midrach petirath Aharon (« Midrach de la mort de Aaron »), nous éclaire sur les circonstances de ce décès.

Accompagné de Moïse et El‘azar, Aaron a escaladé la montagne au sommet de laquelle il devait mourir, et ils se sont trouvés tous les trois devant une caverne.

Moïse a alors demandé à son frère de pénétrer dans cette caverne. Il aurait dû, sur l'ordre de Hachem , l'inviter à se défaire de ses vêtements sacerdotaux, mais il n'en a pas eu le courage.

Aussi l'a-t-il prié, avant qu'il entre dans la caverne, de laisser ses vêtements en dehors afin qu'ils ne soient pas rendus impurs au cas où la grotte aurait contenu des tombeaux.

Aaron s'est exécuté, mais sans savoir les raisons de ce déshabillage.

Moïse et Aaron ont découvert dans la caverne à l'intérieur de laquelle ils avaient pénétré un lit, une table, un candélabre et un ange de service.

Aaron comprit alors que c'est là qu'il allait mourir, et il déclara accepter la décision de Hachem .

Au moment où Moïse sortit de la caverne, celle-ci disparut, et El‘azar sut à présent que son père n'était plus.

Revenu auprès des enfants d'Israël , Moïse a dû affronter leurs soupçons : N'avait-t-il pas assassiné son frère ?

Il supplia alors Hachem de montrer au peuple le lit sur lequel celui-ci était mort. Hachem fit droit à sa requête, et il retira en même temps les nuées de gloire qui, de par le mérite du défunt, accompagnaient les Hébreux depuis leur sortie d'Egypte.

Aussitôt leur sont devenus visibles le soleil et la lune, que ces nuées avaient dissimulés à leurs yeux et qu'ils n'avaient jamais pu voir jusque-là. Comme ils étaient tentés de les adorer, Hachem leur a rappelé le verset : « Et de peur que tu ne lèves tes yeux vers le ciel et que tu ne voies le soleil, et la lune et les étoiles, toute l'armée des cieux, et que tu ne te laisses pervertir et ne te prosternes devant eux… » ( Devarim 4, 19).

Cette mise en garde marque la fin du Midrach petirath Aharon .


-o-o-o-o-o-o-o-o-


Haftarath parachath ‘Houqath – Une haftara d'une brûlante actualité

L'essentiel de cette haftara est constitué par le discours que Jephté a tenu au roi des Ammonites, ennemis des enfants d'Israël,

Il avait envoyé une délégation auprès de ce monarque, avec mission de lui demander les raisons de son agressivité envers les enfants d'Israël .

Réponse du roi : « C'est parce qu'Israël a pris mon pays, quand il monta d'Egypte, depuis l'Arnon jusqu'au Yaboq et jusqu'au Jourdain ; et maintenant, rends-moi ces [contrées] en paix ! » (11, 13). Autrement dit : « Vous nous avez dépouillés de nos terres, et vous les occupez sans droit ni titre ! Il n'y aura pas de paix entre nous aussi longtemps que vous ne nous les aurez pas rendues ! »

On dirait aujourd'hui, autre temps même querelle : « La paix contre les territoires ! », proposition dont on a pu mesurer, ces dernières années, la dangereuse ambiguïté.

Jephté ne se laissa pas décourager par cette rebuffade, et il tenta une seconde fois de négocier. Il rappela aux Ammonites des données historiques indiscutables, celles qui avaient donné à Israël un droit irréfutable à la possession des territoires convoités par ses adversaires : Israël n'avait rien pris, ni à Moab, ni à Ammon, mais c'est Si‘hon, roi des Amorréens, qu'il avait combattu, et ce sont ses terres qu'il s'était approprié. Les Ammonites n'avaient pas à s'ingérer dans cette querelle, à laquelle ils étaient étrangers.

En clair, si Erets Yisraël est à nous, ce n'est pas parce que nous l'avons conquis, mais parce que Hachem nous l'a donné ! Aussi n'avons-nous pas le droit d'y renoncer.

Jacques KOHN zal

Reste des articles

Nouvelle manifestation pro-palestinienne à Paris

Après deux manifestations qui ont dégénéré, les autorités françaises ont permis aux militants de la cause palestinienne d’organiser mercredi soir à Paris un nouveau rassemblement anti-israélien. Si tout s’est passé dans le calme, la police a ensuite arrêté au Marais 16 jeunes qui s’apprêtaient à attaquer un restaurant juif.

Tirs de roquettes et efforts diplomatiques

Les efforts diplomatiques se poursuivent en vue d'un cessez-le-feu. Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, qui s'est entretenu mercredi pendant deux heures avec Netanyahou à Jérusalem, se trouve à présent en Egypte.

Onu: condamnation sans surprise de la commission des Droits de l'Homme

On connait les positions du Conseil des Droits de l'Homme de l'Onu qui siège à Genève. On ne sera donc pas trop surpris de cette nouvelle condamnation d'Israël alors que le Hamas tire intentionnellement sur la population civile d'Israël depuis des zones habitées, des écoles, des hôpitaux et des mosquées de la bande de Gaza.

Les compagnies américaines rétablissent leur liaison aérienne avec Israël

Les efforts déployés à tous les niveaux ont visiblement été fructueux: le blocus aérien imposé à Israël sous couvert de mesures sécuritaires devrait être levé dans les heures qui viennent.

Trois soldats tués à Gaza

Trois soldats de Tsahal ont été tués mercredi lors des combats menés dans la bande de Gaza. Alors qu'ils venaient de découvrir l'ouverture d'un tunnel dans une maison, ils ont été attaqués par des terroristes qui ont fait sauter à distance un engin explosif.

Suspension des liaisons aériennes avec Israël

Les compagnies aériennes étrangères ont suspendu leurs vols en direction et à partir d'Israël en raison de la situation sécuritaire en Israël.

Pérès: "Le Qatar soutient ouvertement le terrorisme"

Au cours de son entretien avec le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon, le président de l'Etat Shimon Pérès a déclaré que "le Qatar était devenu le plus grand soutien financier du terrorisme dans le monde".

Les tirs de roquettes font une nouvelle victime

Les attaques de roquettes, qui se poursuivent notamment sur le sud du pays, ont fait une nouvelle victime: un ouvrier thaïlandais, qui travaillait dans une serre, a été atteint mortellement par des éclats.

Des milliers de personnes aux obsèques de Jordan Bensemhoun, d'origine française

Plusieurs  milliers de personnes ont assisté mardi soir aux obsèques du soldat d'origine française Jordan Bensemhoun, monté seul en Israël en 2008.

Ban Ki-moon en Israël: Netanyahou dénonce le double crime du Hamas

Les efforts diplomatiques se poursuivent pendant qu'Israël continue à se battre dans la bande de Gaza pour écarter la menace terroriste du Hamas.