parachath et haftarath 'Houqath : Le Midrach petirath Aharon

Un Midrach , appelé Midrach petirath Aharon (« Midrach de la mort de Aaron »), nous éclaire sur les circonstances de ce décès.

Accompagné de Moïse et El‘azar, Aaron a escaladé la montagne au sommet de laquelle il devait mourir, et ils se sont trouvés tous les trois devant une caverne.

Moïse a alors demandé à son frère de pénétrer dans cette caverne. Il aurait dû, sur l'ordre de Hachem , l'inviter à se défaire de ses vêtements sacerdotaux, mais il n'en a pas eu le courage.

Aussi l'a-t-il prié, avant qu'il entre dans la caverne, de laisser ses vêtements en dehors afin qu'ils ne soient pas rendus impurs au cas où la grotte aurait contenu des tombeaux.

Aaron s'est exécuté, mais sans savoir les raisons de ce déshabillage.

Moïse et Aaron ont découvert dans la caverne à l'intérieur de laquelle ils avaient pénétré un lit, une table, un candélabre et un ange de service.

Aaron comprit alors que c'est là qu'il allait mourir, et il déclara accepter la décision de Hachem .

Au moment où Moïse sortit de la caverne, celle-ci disparut, et El‘azar sut à présent que son père n'était plus.

Revenu auprès des enfants d'Israël , Moïse a dû affronter leurs soupçons : N'avait-t-il pas assassiné son frère ?

Il supplia alors Hachem de montrer au peuple le lit sur lequel celui-ci était mort. Hachem fit droit à sa requête, et il retira en même temps les nuées de gloire qui, de par le mérite du défunt, accompagnaient les Hébreux depuis leur sortie d'Egypte.

Aussitôt leur sont devenus visibles le soleil et la lune, que ces nuées avaient dissimulés à leurs yeux et qu'ils n'avaient jamais pu voir jusque-là. Comme ils étaient tentés de les adorer, Hachem leur a rappelé le verset : « Et de peur que tu ne lèves tes yeux vers le ciel et que tu ne voies le soleil, et la lune et les étoiles, toute l'armée des cieux, et que tu ne te laisses pervertir et ne te prosternes devant eux… » ( Devarim 4, 19).

Cette mise en garde marque la fin du Midrach petirath Aharon .


-o-o-o-o-o-o-o-o-


Haftarath parachath ‘Houqath – Une haftara d'une brûlante actualité

L'essentiel de cette haftara est constitué par le discours que Jephté a tenu au roi des Ammonites, ennemis des enfants d'Israël,

Il avait envoyé une délégation auprès de ce monarque, avec mission de lui demander les raisons de son agressivité envers les enfants d'Israël .

Réponse du roi : « C'est parce qu'Israël a pris mon pays, quand il monta d'Egypte, depuis l'Arnon jusqu'au Yaboq et jusqu'au Jourdain ; et maintenant, rends-moi ces [contrées] en paix ! » (11, 13). Autrement dit : « Vous nous avez dépouillés de nos terres, et vous les occupez sans droit ni titre ! Il n'y aura pas de paix entre nous aussi longtemps que vous ne nous les aurez pas rendues ! »

On dirait aujourd'hui, autre temps même querelle : « La paix contre les territoires ! », proposition dont on a pu mesurer, ces dernières années, la dangereuse ambiguïté.

Jephté ne se laissa pas décourager par cette rebuffade, et il tenta une seconde fois de négocier. Il rappela aux Ammonites des données historiques indiscutables, celles qui avaient donné à Israël un droit irréfutable à la possession des territoires convoités par ses adversaires : Israël n'avait rien pris, ni à Moab, ni à Ammon, mais c'est Si‘hon, roi des Amorréens, qu'il avait combattu, et ce sont ses terres qu'il s'était approprié. Les Ammonites n'avaient pas à s'ingérer dans cette querelle, à laquelle ils étaient étrangers.

En clair, si Erets Yisraël est à nous, ce n'est pas parce que nous l'avons conquis, mais parce que Hachem nous l'a donné ! Aussi n'avons-nous pas le droit d'y renoncer.

Jacques KOHN zal

Reste des articles

La délégation palestinienne quitte le Caire

Le Hamas n’a pas attendu la fin de la nouvelle trêve pour reprendre ses tirs sur les agglomérations israéliennes. Pendant ce temps, au Caire, les discussions sont suspendues.

Trois scooters pour Ihoud Hatsalah en souvenir d’Eyal, Naftali et Guil-Ad

Trois moto-ambulances ont été offertes cette semaine par la communauté juive de Chicago à l’association “Ih’oud Hatsalah” en souvenir des trois adolescents enlevés et assassinés par des terroristes: Eyal Yifrah, Naftali Frankel et Guil-Ad Shaer HY’D.

Fox News: Muhammad Def a été éliminé

La chaine américaine Fox News, citant des sources du renseignement israélien, indique que Muhammad Def a bien été abattu lors du raid effectué sur sa maison, dans la bande de Gaza. 

Une maison frappée de plein fouet par une roquette

Depuis que le Hamas a violé la trêve, plus de 90 roquettes ont été tirées sur les agglomérations israéliennes.

Muhammad Def n’aurait pas été éliminé

Israël aurait tenté d’éliminer Muhammad Def, chef terroriste particulièrement dangereux, mais selon le Hamas, il n’aurait pas été touché lors du raid effectué par l’armée de l’air israélienne sur sa maison. Sa femme et son fils ont été tués dans ce bombardement.

Une action en justice contre la députée arabe Zoabi ?

Une action en justice sera sans doute intentée contre la députée arabe Hanin Zoabi, du parti Balad: c’est ce que recommande la police après une enquête de plusieurs semaines qui a permis de recueillir suffisamment d’éléments pour l’inculper. Il ne reste plus qu’à obtenir l’accord du conseiller juridique du gouvernement qui doit pour cela lever son immunité parlementaire.

Comment éviter la dépression post-natale ?

La dépression post-natale est un mal qui touche parfois des mères après leur accouchement, les faisant sombrer dans un abattement apparemment inexplicable. Jusqu’à présent, il était difficile de prévoir cette réaction extrême suivant la naissance d’un enfant et d’y remédier. Les choses vont peut-être changer grâce à de nouvelles recherches effectuées par le Machon Tal*, collège universitaire pour femmes religieuses se trouvant à Jérusalem, qui est la branche féminine du Machon Lev

Haftarath parachath Reè – L’eau, le vin et le lait

Cette haftara , empruntée au livre d’Isaïe comme toutes celles qui suivent le jeûne du 9 av ( chiv‘a de-ne‘hmatha ), contient un verset que les commentateurs ont abondamment expliqué :

« Oï , quiconque a soif, allez vers l’eau, et qui qui n’a pas d’argent, allez, achetez et mangez ; et allez, achetez sans argent et sans prix du vin et du lait » (55, 1).

Parachath Réeh – « Le pauvre ne disparaîtra pas… »

Parmi les nombreuses controverses talmudiques relatives à l’avènement de l’ère messianique, il convient de citer tout particulièrement celle qui oppose Chemouel et rabbi ‘Hiyya bar Aba (Berakhoth 34b ; voir aussi Sanhédrin 99a).

Tsahal riposte aux attaques du Hamas

Plus d’une cinquantaine de roquettes ont été tirées par le Hamas sur les agglomérations israéliennes. L’armée de l’air a riposté en bombardant des dizaines d’objectifs terroristes dans la bande de Gaza. Les Palestiniens ont indiqué que la femme et le fils du chef terroriste Muhammad Def ont été tués mais on ignore encore s’il a lui-même été abattu.