parachath et haftarath 'Houqath : Le Midrach petirath Aharon

Un Midrach , appelé Midrach petirath Aharon (« Midrach de la mort de Aaron »), nous éclaire sur les circonstances de ce décès.

Accompagné de Moïse et El‘azar, Aaron a escaladé la montagne au sommet de laquelle il devait mourir, et ils se sont trouvés tous les trois devant une caverne.

Moïse a alors demandé à son frère de pénétrer dans cette caverne. Il aurait dû, sur l'ordre de Hachem , l'inviter à se défaire de ses vêtements sacerdotaux, mais il n'en a pas eu le courage.

Aussi l'a-t-il prié, avant qu'il entre dans la caverne, de laisser ses vêtements en dehors afin qu'ils ne soient pas rendus impurs au cas où la grotte aurait contenu des tombeaux.

Aaron s'est exécuté, mais sans savoir les raisons de ce déshabillage.

Moïse et Aaron ont découvert dans la caverne à l'intérieur de laquelle ils avaient pénétré un lit, une table, un candélabre et un ange de service.

Aaron comprit alors que c'est là qu'il allait mourir, et il déclara accepter la décision de Hachem .

Au moment où Moïse sortit de la caverne, celle-ci disparut, et El‘azar sut à présent que son père n'était plus.

Revenu auprès des enfants d'Israël , Moïse a dû affronter leurs soupçons : N'avait-t-il pas assassiné son frère ?

Il supplia alors Hachem de montrer au peuple le lit sur lequel celui-ci était mort. Hachem fit droit à sa requête, et il retira en même temps les nuées de gloire qui, de par le mérite du défunt, accompagnaient les Hébreux depuis leur sortie d'Egypte.

Aussitôt leur sont devenus visibles le soleil et la lune, que ces nuées avaient dissimulés à leurs yeux et qu'ils n'avaient jamais pu voir jusque-là. Comme ils étaient tentés de les adorer, Hachem leur a rappelé le verset : « Et de peur que tu ne lèves tes yeux vers le ciel et que tu ne voies le soleil, et la lune et les étoiles, toute l'armée des cieux, et que tu ne te laisses pervertir et ne te prosternes devant eux… » ( Devarim 4, 19).

Cette mise en garde marque la fin du Midrach petirath Aharon .


-o-o-o-o-o-o-o-o-


Haftarath parachath ‘Houqath – Une haftara d'une brûlante actualité

L'essentiel de cette haftara est constitué par le discours que Jephté a tenu au roi des Ammonites, ennemis des enfants d'Israël,

Il avait envoyé une délégation auprès de ce monarque, avec mission de lui demander les raisons de son agressivité envers les enfants d'Israël .

Réponse du roi : « C'est parce qu'Israël a pris mon pays, quand il monta d'Egypte, depuis l'Arnon jusqu'au Yaboq et jusqu'au Jourdain ; et maintenant, rends-moi ces [contrées] en paix ! » (11, 13). Autrement dit : « Vous nous avez dépouillés de nos terres, et vous les occupez sans droit ni titre ! Il n'y aura pas de paix entre nous aussi longtemps que vous ne nous les aurez pas rendues ! »

On dirait aujourd'hui, autre temps même querelle : « La paix contre les territoires ! », proposition dont on a pu mesurer, ces dernières années, la dangereuse ambiguïté.

Jephté ne se laissa pas décourager par cette rebuffade, et il tenta une seconde fois de négocier. Il rappela aux Ammonites des données historiques indiscutables, celles qui avaient donné à Israël un droit irréfutable à la possession des territoires convoités par ses adversaires : Israël n'avait rien pris, ni à Moab, ni à Ammon, mais c'est Si‘hon, roi des Amorréens, qu'il avait combattu, et ce sont ses terres qu'il s'était approprié. Les Ammonites n'avaient pas à s'ingérer dans cette querelle, à laquelle ils étaient étrangers.

En clair, si Erets Yisraël est à nous, ce n'est pas parce que nous l'avons conquis, mais parce que Hachem nous l'a donné ! Aussi n'avons-nous pas le droit d'y renoncer.

Jacques KOHN zal

Reste des articles

Parachath Nitsavim :Vous vous tenez tous devant l’Eternel

Le dernier Chabbat de cette année, nous lisons la paracha de Nitsavim, dans laquelle sont rapportées les paroles de l’Alliance que Moché scella durant les dernières heures de sa vie, entre le Saint béni soit-Il et le peuple d’Israël.

Parachath Nitsavim – Les « cachées » et les « manifestes »

« Les choses cachées sont à Hachem , notre Dieu, et les choses manifestes sont pour nous et pour nos fils pour toujours, pour faire toutes les paroles de cette loi » ( Devarim 29, 28).

Ce verset quelque peu sybillin a été commenté de diverses façons par nos Sages.

Netanyahou rencontre Donald Trump et Hillary Clinton

Une journée avant la joute télévisée très attendue entre les deux candidats aux présidentielles américaines, ces derniers ont rencontré le Premier ministre israélien, en visite aux USA à l’occasion de l’Assemblée générale de l’Onu.

Hommages vibrants rendus au grand rabbin Sitruk

Une cérémonie doit avoir lieu en début de soirée à la grande synagogue de la rue de la Victoire à Paris en souvenir du Rav Yossef Haïm Sitruk zts’l, décédé dimanche matin en France.

Pollard: 'seul un miracle me permettra de venir en Israël'

Le correspondant de la première chaîne de la télévision israélienne a rencontré par hasard Jonathan Pollard dans une rue de New York où il se promenait avec son épouse.

Levaya du Rav Yossef 'Haim Sitruk Zal (Vidéo et photos)

Pour voir le live de la Levaya cliquer ici

INFORMATIONS OFFICIELLES:
- 18h: Levée de corps vers le Centre Alef, 25 rue Garnier à Neuilly-sur-Seine.
-19h30: Hommage et prières pour le Rav Yossef 'Haïm Sitruk Zatsal à la grande synagogue de la Victoire, Paris.
Venir tôt pour les mesures de sécurité (avec sa carte d'identité pour accéder à la Synagogue). 
Merci de partager et d'informer tout le monde svp
Venez nombreux rendre hommage au Rav Sitruk Zal!
-La Lévaya de Rav Sitruk aura lieu demain matin à Jérusalem à 9h45 Rechov Yosseh Ha'hami 48 dans le quartier de Bait Vegan et ensuite au Har Hazetim.

C'est avec une immense tristesse que nous vous annonçons la disparition du Grand Rabbin Rav Yossef 'Haïm Sitruk Zal après une longue maladie.
Barouh Dayan Haemet !
Que son souvenir soit source de bénédictions pour l'ensemble du peuple d'Israel ! 

 

La communauté juive française en deuil après le décès du grand rabbin Sitruk

C’est une perte immense pour la communauté juive française et les Juifs francophones vivant en Israël. Le Rav Yossef Haïm Sitruk s’est éteint après une longue maladie extrêmement éprouvante et douloureuse.

S’attacher à Hachem pour recevoir Sa bénédiction Par Rav Sitruk

Nos sages, en particulier le Rambam, nous ont fait un devoir de lire la paracha Ki tavo avant Roch Hachana afin que s’accomplisse le souhait exprimé au premier soir de cette fête : « Que l’année s’achève avec ses malédictions et que la nouvelle commence avec ses bénédictions ! ».Or que signifie cet enchaînement ?

Message à la communauté et reflexions sur l'actualité, par le Rav Yossef Hayim Sitruk

Cet interview a été réalisé par Chiourim.com il y a quelques années à l’occasion de Roch Hachana. Le grand Rabbin Yossef Hayim Sitruk Zal, aborde certaines questions importantes concernant la communauté juive et Israël. Il nous propose également des explications intéressantes sur les différents aspects du Nouvel An juif et sur la Techouva. 

Par Claire Dana-Picard