Un site pour les biens spoliés

Les Archives nationales américaines ont établi une base de données de tout le patrimoine « culturel » volé aux Juifs durant la Shoah.  C'est le résultat d’une coopération avec leurs homologues françaises, allemandes, belges et ukrainiennes.

Ce projet - qui réunit des millions de pages de documents et d’images numérisées documentant ces biens - a été officiellement mis en ligne jeudi dernier sur le portail internet commun crée pour l’occasion (www.archives.gov/research/holocaust/international-resources).
« La réalisation de ce projet fait de l'histoire un instrument de justice », a expliqué à l’AFP James Hastings, le coordinateur de ce programme aux Archives nationales de Washington.


Englobant onze organisations de sept pays différents, cette collaboration repose sur la participation d'institutions comme le Musée américain de l'Holocauste, la « Conference on Jewish Material Claims Against Germany » de New York (qui avait déjà un registre en ligne de 20 000 œuvres d'art), les Archives du Mémorial de la Shoah en France, ainsi que le Musée historique allemand.
Si beaucoup de ces documents ont déjà permis d'identifier et de restituer des biens spoliés, d'autres devraient permettre de nouvelles restitutions et dédommagements, ont indiqué les responsables internationaux des archives de plusieurs pays.


Le site référence recense ainsi des tableaux, de l’argenterie, des livres rares ou de simples bibelots. On peut par exemple voir défiler les photographies numérisées d’objets volés, qui vont de simples « supports de potiche » à « des panneaux de lambris sculptés », ou même « des lampadaires ».

Il aura fallu quinze ans pour recenser tous ces biens appartenant à des Juifs et sur lesquels les Allemands et leurs alliés avaient fait main basse. « La majorité des objets volés ont été rendus à leurs propriétaires ou à leurs héritiers, mais il y en a encore beaucoup dont on ne sait pas à qui ils appartiennent, confirme Hans Dieter Kreikamp, le directeur des archives allemandes à Berlin. Ce qui peut aider les gens à identifier certains objets qu'ils avaient dans leur famille, dont ils avaient un souvenir, mais pas de preuve précise d'appartenance ».Par Serge Golan en partenariat avec Hamodia.fr

Reste des articles

Le décompte de l'omer : Un décompte au coeur de la polémique !

C’est dans la paracha d’Emor que la Torah énonce la mitsva du décompte de l’omer. Ce commandement, qui consiste en substance à relier la fête de Pessa’h à celle de Chavouot par une supputation quotidienne, s’avéra être dès l’époque du Temple au coeur d’une discussion farouche opposant les Sages de la Michna à la secte des Saducéens.

Le septième jour de Pessa'h et sa signification

Le septième jour de Pessa'h , contrairement au dernier jour de Soukoth , n'est pas une fête distincte. Elle n'est que la conclusion des six jours qui la précèdent. C'est pour cette raison que nous ne récitons pas la berakha Chéhé'héyanou en allumant les lumières ni pendant le Qiddouch .

Cours en live exceptionnel de Rav Brand

Pour ceux qui ont ratés  le cours en live Video exceptionnel de Rav Brand ce
dimanche à 10h15
Vous pourrez vous connecter à ce lien:

http://avacaster.com/archive/live-chiourim-com/ravbrandpessah

Voici le titre de la conférence :
"Le Papa , une brebis, un chat et un chien!!"

Pérès rend visite au Rishon Letsion

Le président de l’Etat Shimon Pérès s’est rendu dimanche matin au domicile du Rishon Letsion pour lui souhaiter de bonnes fêtes de Pessah. Il était accompagné du rabbin du Kotel, Rav Shmouel Rabinowitz.

Nouveaux troubles sur le Mont du Temple

Des dizaines d’Arabes cagoulés ont semé des troubles, dimanche matin, veille de fête, sur le Mont du Temple au moment où des visiteurs se rendaient sur le site.

Nomination officielle du Rav Shalom Cohen

Cette fois, c’est officiel : le Rav Shalom Cohen, Rosh Yeshivat Porat Yossef, a été honoré du titre de président du Conseil des Sages de la Tora séfarade.

Le Kotel en direct

Le kotel en vidéo et en direct live du Kotel
cliquez sur la suite de l'article

20 000 personnes à la Birkat Cohanim du Kotel

La Birkat Cohanim de Hol Hamoed au Kotel est devenue une tradition depuis qu’elle a été instaurée en 1970 par le Rav Menahem Mendel Gafner zts’l.