Un site pour les biens spoliés

Les Archives nationales américaines ont établi une base de données de tout le patrimoine « culturel » volé aux Juifs durant la Shoah.  C'est le résultat d’une coopération avec leurs homologues françaises, allemandes, belges et ukrainiennes.

Ce projet - qui réunit des millions de pages de documents et d’images numérisées documentant ces biens - a été officiellement mis en ligne jeudi dernier sur le portail internet commun crée pour l’occasion (www.archives.gov/research/holocaust/international-resources).
« La réalisation de ce projet fait de l'histoire un instrument de justice », a expliqué à l’AFP James Hastings, le coordinateur de ce programme aux Archives nationales de Washington.


Englobant onze organisations de sept pays différents, cette collaboration repose sur la participation d'institutions comme le Musée américain de l'Holocauste, la « Conference on Jewish Material Claims Against Germany » de New York (qui avait déjà un registre en ligne de 20 000 œuvres d'art), les Archives du Mémorial de la Shoah en France, ainsi que le Musée historique allemand.
Si beaucoup de ces documents ont déjà permis d'identifier et de restituer des biens spoliés, d'autres devraient permettre de nouvelles restitutions et dédommagements, ont indiqué les responsables internationaux des archives de plusieurs pays.


Le site référence recense ainsi des tableaux, de l’argenterie, des livres rares ou de simples bibelots. On peut par exemple voir défiler les photographies numérisées d’objets volés, qui vont de simples « supports de potiche » à « des panneaux de lambris sculptés », ou même « des lampadaires ».

Il aura fallu quinze ans pour recenser tous ces biens appartenant à des Juifs et sur lesquels les Allemands et leurs alliés avaient fait main basse. « La majorité des objets volés ont été rendus à leurs propriétaires ou à leurs héritiers, mais il y en a encore beaucoup dont on ne sait pas à qui ils appartiennent, confirme Hans Dieter Kreikamp, le directeur des archives allemandes à Berlin. Ce qui peut aider les gens à identifier certains objets qu'ils avaient dans leur famille, dont ils avaient un souvenir, mais pas de preuve précise d'appartenance ».Par Serge Golan en partenariat avec Hamodia.fr

Reste des articles

Une synagogue incendiée à Bruxelles

Des inconnus se seraient introduits dans le bâtiment vers 5 heures du matin et auraient mis le feu au quatrième étage. Les pompiers venus éteindre les flammes ont constaté qu’il y avait plusieurs foyers.

Kfar Habad refuse la mise à la retraite de son rabbin

Kfar Habad se mobilise pour s’opposer fermement à la mise à la retraite du Rav Mordeh'aï Shmouel Ashkenazi, décidée par le ministère des Cultes parce qu’il a dépassé l’âge de 70 ans.

Allemagne: Un ancien gardien nazi poursuivi en justice

Près de 70 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, on arrête encore d’anciens nazis qui sont aujourd’hui très âgés et pensaient certainement avoir échappé au châtiment qu’ils méritent.

Conférence de Paris : manœuvres françaises en Irak

27 Etats étaient représentés lundi à Paris pour débattre de la situation en Irak et des menaces des milices du mouvement islamiste Daech.

New: Cours Live vidéo de Guemara tous les Lundis soirs avec Rav Dov Roth-Lumbroso

Nous vous offrons une occasion exceptionnelle de suivre un cours de Guemara à partir de chez vous en Direct Live Vidéo de Jérusalem
Venez nous rejoindre !! Vous pourrez réagir en direct 

NEW !! tous les lundis soirs à 20h30 


Pour ceux qui ont raté le cours cliquez ici voici le lien 

Aéroport Ben Gourion: des armes cachées dans des jouets !

Comme pour chaque vol, les agents de la sécurité de l’aéroport ont effectué, lundi matin, le contrôle des bagages de tous les passagers qui devaient prendre l’avion pour l’Ouzbékistan. Soudain, l’un d’entre eux a aperçu en transparence, dans une valise, des jouets contenant un chargeur et des balles.

Un Sidour du 9e siècle exposé à Jérusalem

Un manuscrit datant d’environ 1 200 ans va être exposé pendant un mois au musée des Pays de la Bible de Jérusalem.