Un site pour les biens spoliés

Les Archives nationales américaines ont établi une base de données de tout le patrimoine « culturel » volé aux Juifs durant la Shoah.  C'est le résultat d’une coopération avec leurs homologues françaises, allemandes, belges et ukrainiennes.

Ce projet - qui réunit des millions de pages de documents et d’images numérisées documentant ces biens - a été officiellement mis en ligne jeudi dernier sur le portail internet commun crée pour l’occasion (www.archives.gov/research/holocaust/international-resources).
« La réalisation de ce projet fait de l'histoire un instrument de justice », a expliqué à l’AFP James Hastings, le coordinateur de ce programme aux Archives nationales de Washington.


Englobant onze organisations de sept pays différents, cette collaboration repose sur la participation d'institutions comme le Musée américain de l'Holocauste, la « Conference on Jewish Material Claims Against Germany » de New York (qui avait déjà un registre en ligne de 20 000 œuvres d'art), les Archives du Mémorial de la Shoah en France, ainsi que le Musée historique allemand.
Si beaucoup de ces documents ont déjà permis d'identifier et de restituer des biens spoliés, d'autres devraient permettre de nouvelles restitutions et dédommagements, ont indiqué les responsables internationaux des archives de plusieurs pays.


Le site référence recense ainsi des tableaux, de l’argenterie, des livres rares ou de simples bibelots. On peut par exemple voir défiler les photographies numérisées d’objets volés, qui vont de simples « supports de potiche » à « des panneaux de lambris sculptés », ou même « des lampadaires ».

Il aura fallu quinze ans pour recenser tous ces biens appartenant à des Juifs et sur lesquels les Allemands et leurs alliés avaient fait main basse. « La majorité des objets volés ont été rendus à leurs propriétaires ou à leurs héritiers, mais il y en a encore beaucoup dont on ne sait pas à qui ils appartiennent, confirme Hans Dieter Kreikamp, le directeur des archives allemandes à Berlin. Ce qui peut aider les gens à identifier certains objets qu'ils avaient dans leur famille, dont ils avaient un souvenir, mais pas de preuve précise d'appartenance ».Par Serge Golan en partenariat avec Hamodia.fr

Reste des articles

Parachath Ki tissa – La forme des Tables

La parachath Ki tissa est consacrée pour une grande partie à la destruction par Moïse des premières Tables de la loi et à la confection des secondes.

De nombreux commentateurs se sont interrogés sur la forme de ces Tables, et nous rapporterons ici ce qu’en écrit Rachi à propos du verset : « Tes deux seins sont comme deux faons jumeaux d’une gazelle, qui paissent parmi les lis » (Cantique des cantiques 4 , 5).

Question : Doit-on s'enivrer à Pourim ?

Question :

Est on vraiment obligé de boire à Pourim jusqu'à l'ivresse?
 

L'histoire de Pourim

L'histoire de Pourim est plus ancienne que celle de Hanouka. Alors que Hanouka se situe à l'époque du Second Temple de Jérusalem ; Pourim remonte à l'exil babylonien, qui a duré depuis la destruction du Premier Temple de Jérusalem jusqu'à la construction du Second.

Une union Shass-Yahad après les élections ?

Malgré les graves tensions qui opposent les deux partis, et surtout leurs dirigeants, un grand nombre d’électeurs religieux orthodoxes ou traditionnalistes souhaiteraient une fusion entre Shass, conduit par Arieh Dery, et Yahad, fondé par Eli Ishaï après les élections.

Benett aux USA: "l’accord avec l’Iran serait une catastrophe historique"

Deux jours avant le discours du Premier ministre israélien devant le Congrès américain, le ministre de l’Economie Naphtali Benett, qui a accompagné Netanyahou aux USA, a pris la parole devant des milliers de membres de l’AIPAC, lobby américain pro-israélien, réunis pour leur congrès annuel.

Le Rav Ratsabi soutient le parti d’Eli Ishaï

Le parti Yahad, fondé par l’ancien leader de Shass Eli Ishaï, bénéficie du soutien de personnalités appartenant au sionisme religieux ou au monde orthodoxe.

Cours de Guemara par le Rav Dov Roth-Lumbroso tous les Dimanches à Jérusalem

Le Rav Dov Roth-Lumbroso est heureux de vous inviter à assister à un cours de Guemara tous les dimanches soirs à 20h15 à Ohel Nechama 3 rue Chopin, Jerusalem
Traité Makot Chapitre 1
Ce cours consiste en une étude approfondie avec les commentaires de Rachi et Tossefot, et est destiné à favoriser l'autonomie dans la découverte et l'approfondissement du Talmud.
Pour plus de renseignements 054 44 26 024

La Mitsva de Matanot Laevyonim, le don aux pauvres

Pour ceux qui nous visionnet depuis l'appli IPHONE/ANDROID vous pouvez participer en faissaunt un don dans l'onglet "à propos"

S’il faut à Pourim, laisser éclater sa joie, on ne doit pas pour autant oublier les plus démunis. Mais pourquoi plus spécialement à Pourim qu’à une autre fête ? La source de cette Mitsvah, qui fait partie des obligations du jour, se trouve dans la Meguilat Esther : « … les jours où les Juifs avaient obtenu rémission de leurs ennemis, et le mois où leur tristesse s’était changée en joie et leur deuil en fête, à en faire des jours de festin et de réjouissances, et une occasion d’envoyer des présents l’un à l’autre et des dons aux pauvres … ». En fait, cette Mitsvah doit permettre aux personnes dénuées de ressources financières de pouvoir célébrer décemment, comme les autres, la fête de Pourim. Mais il ne s’agit certainement pas de charité. Scrupuleusement respectée, comme tous les autres préceptes de Pourim, elle exprime la solidarité qui doit exister entre tous les membres du peuple juif et elle permet également à chacun d’entre nous de s’élever spirituellement. La Mitsvah doit être accomplie tant par l’homme que par la femme et le don doit être présenté à un minimum de deux personnes. Un pauvre devra, lui aussi, s’acquitter de ce commandement dans la mesure de ses moyens, bien entendu. C’est le geste qui compte. Et puis, contrairement au reste de l’année, il est bon de donner à tous ceux qui tendent la main pour recevoir une aumône. On se montre moins regardant ce jour là.

Rav Dov Roth-Lumbroso, les Rabbanim d'Allorav, Chiourim.com se proposent comme intermédiaire pour l’accomplissement de cette grande Mitsvah.
Vous pouvez donc, si vous le désirez, nous adresser vos dons directement et nous nous chargerons de les remettre aux pauvres en votre nom.

Pour participer à la Mitsva:
  

Cours audio : Pourim, coïncidences ou providence ?

Les sages se demandent pourquoi la fête de Pourim porte ce nom ?
La Torah parle aussi plusieurs fois de tirage au sort : Les boucs  émissaires de Kippour, le partage de la terre d'Israël...
Comment comprendre le fait de croire  en Hachem et ces tirages au sort ? 
Le Rav Roth-Lumbroso nous dévoile quelques réponses dans ce fabuleux cours sur Pourim