Un site pour les biens spoliés

Les Archives nationales américaines ont établi une base de données de tout le patrimoine « culturel » volé aux Juifs durant la Shoah.  C'est le résultat d’une coopération avec leurs homologues françaises, allemandes, belges et ukrainiennes.

Ce projet - qui réunit des millions de pages de documents et d’images numérisées documentant ces biens - a été officiellement mis en ligne jeudi dernier sur le portail internet commun crée pour l’occasion (www.archives.gov/research/holocaust/international-resources).
« La réalisation de ce projet fait de l'histoire un instrument de justice », a expliqué à l’AFP James Hastings, le coordinateur de ce programme aux Archives nationales de Washington.


Englobant onze organisations de sept pays différents, cette collaboration repose sur la participation d'institutions comme le Musée américain de l'Holocauste, la « Conference on Jewish Material Claims Against Germany » de New York (qui avait déjà un registre en ligne de 20 000 œuvres d'art), les Archives du Mémorial de la Shoah en France, ainsi que le Musée historique allemand.
Si beaucoup de ces documents ont déjà permis d'identifier et de restituer des biens spoliés, d'autres devraient permettre de nouvelles restitutions et dédommagements, ont indiqué les responsables internationaux des archives de plusieurs pays.


Le site référence recense ainsi des tableaux, de l’argenterie, des livres rares ou de simples bibelots. On peut par exemple voir défiler les photographies numérisées d’objets volés, qui vont de simples « supports de potiche » à « des panneaux de lambris sculptés », ou même « des lampadaires ».

Il aura fallu quinze ans pour recenser tous ces biens appartenant à des Juifs et sur lesquels les Allemands et leurs alliés avaient fait main basse. « La majorité des objets volés ont été rendus à leurs propriétaires ou à leurs héritiers, mais il y en a encore beaucoup dont on ne sait pas à qui ils appartiennent, confirme Hans Dieter Kreikamp, le directeur des archives allemandes à Berlin. Ce qui peut aider les gens à identifier certains objets qu'ils avaient dans leur famille, dont ils avaient un souvenir, mais pas de preuve précise d'appartenance ».Par Serge Golan en partenariat avec Hamodia.fr

Reste des articles

Dénouement tragique : le corps d’Aaron Sofer trouvé à Jérusalem

Des volontaires qui participaient aux recherches ont trouvé le corps dans des buissons, près du carrefour d’Ein Kerem à Jérusalem. C’est un test ADN qui a permis de l’identifier.  

Les villes de refuge

 

La Torah stipule que lorsqu’une personne tue autrui par inadvertance, elle doit aller « s’exiler » dans l’une des villes de refuge. En effet, du « vengeur de sang » – un proche parent de la victime – avait l’autorisation de tuer le meurtrier, tant qu’il ne s’était pas réfugié dans l’une de ces villes.

Réouverture du Centre Habad de Mumbai

Près de six ans après le massacre perpétré par des terroristes à Bombay, le centre Habad qui avait été endommagé par les tirs a été rénové. Son inauguration a eu lieu cette semaine en présence des familles des victimes et de nombreuses personnalités.

Le Hamas persiste et signe !

Peut-on encore mettre en doute l’efficacité des attaques de Tsahal sur les infrastructures du Hamas dans la bande de Gaza ? Commentant les propos du Premier ministre israélien, l’un des chefs de l’organisation terroriste a nié l’évidence en affirmant haut et fort que Netanyahou se vantait d’une « victoire illusoire ».

Netanyahou fait le point après l’opération à Gaza

Binyamin Netanyahou a tenu mercredi soir une conférence de presse en compagnie de son ministre de la Défense Moshé Yaalon.  

Parachath Choftim :Tu te donneras des juges et des policiers dans toutes tes portes. (16, 18)

Pourquoi cette injonction est-elle formulée au singulier – « à toi », « tes portes » ? S’appliquant à l’ensemble de la collectivité, n’aurait-il pas été plus logique qu’elle le soit au pluriel ?

Parachath Choftim – A propos de la génisse à la nuque rompue

Lorsque l’on a trouvé, en rase campagne, un cadavre dont le meurtrier est inconnu, la Tora ordonne que les Anciens de la ville la plus proche « feront descendre une génisse jusque dans une vallée aride, dont on ne se sert pas et que l’on n’a pas ensemencée, et qu’ils y rompront sa nuque » (Devarim 21, 4).

Obsèques des deux victimes des tirs de mortier

Le tir d’obus de mortier sur le Sud d’Israël a fait deux morts et un blessé grave. Les victimes, Shahar Melamed, 43 ans, et Zeev Etsion, 55 ans HY’D, habitaient au Kibboutz Nirim.

Adel rentre à la maison

La petite Adel, 4 ans, a été grièvement blessée en mars 2013 dans un accident de la route causé par des jets de pierres. Transportée dans un état critique à l’hôpital, elle a subi plusieurs opérations, suivies d’une très longue rééducation.

Rachel Frankel rencontre les parents d’Aaron Sofer

Alors que l’opération se poursuit à Jérusalem pour tenter de retrouver la trace d’Aaron Sofer, Rachel Frankel a tenu à venir soutenir la famille qui traverse des moments d’angoisse.