Un site pour les biens spoliés

Les Archives nationales américaines ont établi une base de données de tout le patrimoine « culturel » volé aux Juifs durant la Shoah.  C'est le résultat d’une coopération avec leurs homologues françaises, allemandes, belges et ukrainiennes.

Ce projet - qui réunit des millions de pages de documents et d’images numérisées documentant ces biens - a été officiellement mis en ligne jeudi dernier sur le portail internet commun crée pour l’occasion (www.archives.gov/research/holocaust/international-resources).
« La réalisation de ce projet fait de l'histoire un instrument de justice », a expliqué à l’AFP James Hastings, le coordinateur de ce programme aux Archives nationales de Washington.


Englobant onze organisations de sept pays différents, cette collaboration repose sur la participation d'institutions comme le Musée américain de l'Holocauste, la « Conference on Jewish Material Claims Against Germany » de New York (qui avait déjà un registre en ligne de 20 000 œuvres d'art), les Archives du Mémorial de la Shoah en France, ainsi que le Musée historique allemand.
Si beaucoup de ces documents ont déjà permis d'identifier et de restituer des biens spoliés, d'autres devraient permettre de nouvelles restitutions et dédommagements, ont indiqué les responsables internationaux des archives de plusieurs pays.


Le site référence recense ainsi des tableaux, de l’argenterie, des livres rares ou de simples bibelots. On peut par exemple voir défiler les photographies numérisées d’objets volés, qui vont de simples « supports de potiche » à « des panneaux de lambris sculptés », ou même « des lampadaires ».

Il aura fallu quinze ans pour recenser tous ces biens appartenant à des Juifs et sur lesquels les Allemands et leurs alliés avaient fait main basse. « La majorité des objets volés ont été rendus à leurs propriétaires ou à leurs héritiers, mais il y en a encore beaucoup dont on ne sait pas à qui ils appartiennent, confirme Hans Dieter Kreikamp, le directeur des archives allemandes à Berlin. Ce qui peut aider les gens à identifier certains objets qu'ils avaient dans leur famille, dont ils avaient un souvenir, mais pas de preuve précise d'appartenance ».Par Serge Golan en partenariat avec Hamodia.fr

Reste des articles

Bar Mitsvah improvisée pour un grand blessé

Quelques jours avant sa majorité religieuse, le jeune Assaf, habitant du Golan, s’est électrocuté et a dû être transporté d’urgence, dans un état grave, à l’hôpital Tel Hashomer à bord d’un hélicoptère. Sa vie a pu être sauvée mais il a été amputé des deux mains.

Sud d’Israël : tir de roquette et riposte de Tsahal

La sirène a retenti jeudi soir, à l’issue de Yom Haatsmaout, dans une région du Sud d’Israël. Un peu plus tard, les autorités militaires découvraient une roquette tombée dans une zone inhabitée.

Israël célèbre son 67e anniversaire

Les réjouissances du Yom Haatsmaout, fête de l’Indépendance de l’Etat d’Israël, ont débuté mercredi soir par une grande soirée sur l’esplanade du Mont Herzl. Dans tout le pays, l’événement a été marqué dans la joie.

Har Nof : hommage aux victimes du massacre

Des centaines de personnes ont assisté à la cérémonie organisée en mémoire des quatre fidèles massacrés dans une synagogue du quartier de Har Nof, à Jérusalem. Un hommage particulier a été rendu au policier druze Zidan Sif, tué par les terroristes lors de l’intervention des forces de l’ordre.

Hommage aux Juifs assassinés dans le monde

Une cérémonie a été organisée mercredi matin dans la cour de l’Agence Juive à Jérusalem en souvenir des Juifs assassinés dans des attentats antisémites dans le monde. Elle a eu lieu au moment des commémorations nationales du Mont Herzl.

Commémorations dans tous les cimetières d’Israël

La sirène a retenti une nouvelle fois, mercredi matin, à 11 heures pendant deux minutes dans tout Israël. Après un silence recueilli, les cérémonies ont débuté dans tous les cimetières du pays où les familles ont rendu hommage à leurs proches, tombés au champ de bataille ou lors d’un attentat terroriste.

Retour d’un blessé à la synagogue de Har Nof

Il a fallu beaucoup de courage au Rav Eytan Mouallemi pour retourner à la synagogue de Kehilat Bnei Tora du quartier de Har Nof, à Jérusalem, où quatre fidèles ont été sauvagement assassinés à coups de hache il y a cinq mois.

Israël : commémorations du Yom Hazikaron

Les commémorations du Yom Hazikaron, qui permettent chaque année de rendre hommage à tous les soldats et les civils qui ont perdu la vie dans des guerres ou des attentats, ont débuté mardi soir.

Le pape reçoit une délégation de dirigeants juifs européens

Le pape François a reçu lundi au Vatican des représentants du Conseil des Rabbins Européens (CER) dont le grand rabbin de France Haïm Korsia.

Tragédie à Bet El : un enfant de 5 ans renversé par un bus

Benayahou Choukroun, 5 ans, a été renversé par un autobus dans la localité de Bet El, dans la région de Binyamin. Grièvement blessé, il est décédé quelques minutes plus tard.