Un site pour les biens spoliés

Les Archives nationales américaines ont établi une base de données de tout le patrimoine « culturel » volé aux Juifs durant la Shoah.  C'est le résultat d’une coopération avec leurs homologues françaises, allemandes, belges et ukrainiennes.

Ce projet - qui réunit des millions de pages de documents et d’images numérisées documentant ces biens - a été officiellement mis en ligne jeudi dernier sur le portail internet commun crée pour l’occasion (www.archives.gov/research/holocaust/international-resources).
« La réalisation de ce projet fait de l'histoire un instrument de justice », a expliqué à l’AFP James Hastings, le coordinateur de ce programme aux Archives nationales de Washington.


Englobant onze organisations de sept pays différents, cette collaboration repose sur la participation d'institutions comme le Musée américain de l'Holocauste, la « Conference on Jewish Material Claims Against Germany » de New York (qui avait déjà un registre en ligne de 20 000 œuvres d'art), les Archives du Mémorial de la Shoah en France, ainsi que le Musée historique allemand.
Si beaucoup de ces documents ont déjà permis d'identifier et de restituer des biens spoliés, d'autres devraient permettre de nouvelles restitutions et dédommagements, ont indiqué les responsables internationaux des archives de plusieurs pays.


Le site référence recense ainsi des tableaux, de l’argenterie, des livres rares ou de simples bibelots. On peut par exemple voir défiler les photographies numérisées d’objets volés, qui vont de simples « supports de potiche » à « des panneaux de lambris sculptés », ou même « des lampadaires ».

Il aura fallu quinze ans pour recenser tous ces biens appartenant à des Juifs et sur lesquels les Allemands et leurs alliés avaient fait main basse. « La majorité des objets volés ont été rendus à leurs propriétaires ou à leurs héritiers, mais il y en a encore beaucoup dont on ne sait pas à qui ils appartiennent, confirme Hans Dieter Kreikamp, le directeur des archives allemandes à Berlin. Ce qui peut aider les gens à identifier certains objets qu'ils avaient dans leur famille, dont ils avaient un souvenir, mais pas de preuve précise d'appartenance ».Par Serge Golan en partenariat avec Hamodia.fr

Reste des articles

Attention aux lanières de Tefilines factices

Le public a été averti mardi matin par un groupe de rabbins orthodoxes d’Israël que certaines lanières de Tefilines, fabriquées par une compagnie connue, risquaient d’être interdites selon la Halakha. 

Alya: plus de 200 Olim de France atterrissent en Israël

Plus de 200 nouveaux immigrants de France ont atterri mardi matin à l’aéroport Ben Gourion. Ils ont été accueillis par le ministre de la Alya et de l’Intégration Zeev Elkin (Likoud) et par le président de l’Agence Juive Nathan Sharansky. 

L’homme qui reconstruit le Bet Hamikdach

Chaque juif croyant souhaite et demande la reconstruction du Temple. C’est ce qu’il exprime dans toutes ses prières, en particulier au cours du jeûne du 9 Av, Ticha BeAv où tout le peuple pleure la destruction, par deux fois, du Bet Hamikdach, il y a deux mille ans.

L’Eternel console Tsion

A peine sommes-nous sortis de la période de deuil des Trois semaines, que nous sommes précipités dans une atmosphère de réconfort et de consolation. Comme si le peuple juif se dévêtait d’un habit, pour en revêtir un autre aussitôt après.

La parabole de la semaine: Vaet'hanane

Notre paracha mentionne le fameux verset du « Chéma Israël » :
« Véhaavta ète Hachem Eloké’ha be’hol levave’ha (…) [Tu aimeras l'Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur] », (Devarim, 6, 5). Et Rachi d’ajouter à ce propos : « ‘De tout ton cœur’ : il ne faut pas que ton cœur soit divisé à l’égard d’Hachem ! ».

Jean-Marie Le Pen sera jugé en correctionnelle

En avril dernier, le fondateur et ancien président du Front national Jean Marie Le Pen, 87 ans, affirmait dans une interview à BFM-TV « ne regretter en rien les propos qu’il avait tenus des années auparavant » lorsqu’il avait estimé que « les chambres à gaz étaient un ‘détail’ de l’histoire de la guerre ».

La Haye: la procureure s'oppose à une nouvelle enquête contre Israël

Cinq ans après les faits, Israël est toujours menacé de poursuites à la Haye pour l’opération militaire menée au cours de l’arraisonnement du bateau turc Mavi Marmara qui se dirigeait vers Gaza pour y forcer le ‘blocus maritime’ avec à son bord des militants pro-palestiniens.

Le cheikh Raed Salah: "Nous finirons par libérer Jérusalem"

Le cheikh Raed Salah, chef du mouvement islamique israélien, poursuit ses provocations malgré les nombreuses mesures judiciaires dont il a déjà fait l'objet.

Jets de pierres sur un autobus

Une fois de plus, des Palestiniens ont lancé des pierres sur un autobus. Deux passagers ont été légèrement atteints par des éclats de verre provenant des vitres qui avaient été brisées.