Un site pour les biens spoliés

Les Archives nationales américaines ont établi une base de données de tout le patrimoine « culturel » volé aux Juifs durant la Shoah.  C'est le résultat d’une coopération avec leurs homologues françaises, allemandes, belges et ukrainiennes.

Ce projet - qui réunit des millions de pages de documents et d’images numérisées documentant ces biens - a été officiellement mis en ligne jeudi dernier sur le portail internet commun crée pour l’occasion (www.archives.gov/research/holocaust/international-resources).
« La réalisation de ce projet fait de l'histoire un instrument de justice », a expliqué à l’AFP James Hastings, le coordinateur de ce programme aux Archives nationales de Washington.


Englobant onze organisations de sept pays différents, cette collaboration repose sur la participation d'institutions comme le Musée américain de l'Holocauste, la « Conference on Jewish Material Claims Against Germany » de New York (qui avait déjà un registre en ligne de 20 000 œuvres d'art), les Archives du Mémorial de la Shoah en France, ainsi que le Musée historique allemand.
Si beaucoup de ces documents ont déjà permis d'identifier et de restituer des biens spoliés, d'autres devraient permettre de nouvelles restitutions et dédommagements, ont indiqué les responsables internationaux des archives de plusieurs pays.


Le site référence recense ainsi des tableaux, de l’argenterie, des livres rares ou de simples bibelots. On peut par exemple voir défiler les photographies numérisées d’objets volés, qui vont de simples « supports de potiche » à « des panneaux de lambris sculptés », ou même « des lampadaires ».

Il aura fallu quinze ans pour recenser tous ces biens appartenant à des Juifs et sur lesquels les Allemands et leurs alliés avaient fait main basse. « La majorité des objets volés ont été rendus à leurs propriétaires ou à leurs héritiers, mais il y en a encore beaucoup dont on ne sait pas à qui ils appartiennent, confirme Hans Dieter Kreikamp, le directeur des archives allemandes à Berlin. Ce qui peut aider les gens à identifier certains objets qu'ils avaient dans leur famille, dont ils avaient un souvenir, mais pas de preuve précise d'appartenance ».Par Serge Golan en partenariat avec Hamodia.fr

Reste des articles

Tsahal élimine des terroristes près d'une localité juive du Néguev

Une fois de plus, grâce à la vigilance de Tsahal, une tentative d'incursion qui s'annonçait meurtrière a été déjouée par des soldats. Au moins cinq terroristes, qui cherchaient à s'infiltrer par un tunnel dans une localité juive, ont été abattus.

Cinq soldats tués dans le Sud et à Gaza

Quatre soldats israéliens ont été tués par l'explosion d'un obus de mortier tiré depuis la bande de Gaza. Un autre soldat a trouvé la mort lors d'un affrontement avec des terroristes, à l'intérieur de Gaza:  il s'agit du sergent-chef Moché Doino, 20 ans, de Jérusalem.  

Le Hamas prévoyait une incursion meurtrière dans des localités juives

Selon des sources sécuritaires, le Hamas prévoyait d'envoyer  en une fois, depuis la bande de Gaza, deux cents terroristes à travers des dizaines de tunnels souterrains pour attaquer six localités du Néguev et assassiner et enlever des dizaines d'Israéliens. Cette incursion meurtrière avait été planifiée pour … la fête de Roch Hachana.  

Diplomatie en temps de guerre: est-ce efficace ?

Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou a accordé dimanche une série d'interviews à des chaines de télévision américaines. De son côté, l'ambassadeur d'Israël à l'Onu Ron Proshor a tenté d'exposer le point de vue de son gouvernement.

Irak: la tombe du prophète Yona détruite par des terroristes du groupe Daesh

La presse mondiale, scandalisée par l'opération de Tsahal à Gaza, ne prête plus aucune attention aux exactions des islamistes du groupe terroriste Daesh, qui sèment la terreur et la désolation en Irak. Leur dernier "exploit": la destruction de la tombe du prophète Yona, dans la ville de Mossoul.

Enquête: Tsahal n'a pas tué de civils dans l'école de l'UNRWA

Tsahal a publié dimanche les résultats de son enquête sur un grave incident relaté la semaine dernière par les médias étrangers. Ces derniers affirmaient que l'armée israélienne avait tué quinze civils dans le bombardement d'une école de l'UNRWA dans la bande de Gaza.

Le mois de Av

Le mois de av est le onzième à partir de tichri, et le cinquième dans l’ordre de la Tora.

On l’appelle aussi, depuis le retour de Babylone, mena‘hem av, car nous espérons voir en ce mois-là la consolation de tous les malheurs qui s’y sont accumulés.

Devarim : Pédagogie du crime

La paracha Dévarim s’ouvre sur ces mots : « Telles sont les paroles que Moché adressa à tout Israël en deçà du Jourdain », (Dévarim 1, 1). Or, dans son commentaire sur la Torah, Rachi écrit : « Etant donné que ce sont des paroles de reproche (tokha’hot) et qu’on énumère ici tous les endroits où les enfants d’Israël ont irrité D.ieu, Moché a dissimulé les faits en les rappelant seulement par simple allusion, par égard pour Israël »…

Deuxième Hazkara du Rav Eliachiv zts’l

Cela fait deux ans que le Rav Eliachiv zts’l a quitté ce monde, laissant un grand vide dans les communautés orthodoxes d’Israël. A l’occasion de l’anniversaire de son décès, ce shabbat, de nombreuses manifestations ont été organisées, dont l’inauguration d’un nouveau Sefer Tora à Jérusalem.

Un attentat déjoué de justesse

À un poste de contrôle situé près des localités de Betar Illit et Tsour Hadassa, au sud de Jérusalem, des gardes-frontières ont intercepté une voiture suspecte qui transportait des charges explosives.