La question de la souveraineté israélienne sur la Judée-Samarie devrait faire l’objet prochainement d’un projet de loi présenté par le Likoud. Des sondages ont déjà montré qu’une grande partie de la population soutient cette proposition.

Dans le discours qu’il a prononcé lundi lors d’une réunion du groupe parlementaire du Likoud, le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou a indiqué ‘qu’il pouvait dire que cela faisait un moment qu’il menait des discussions avec les Américains à ce sujet’. Il a ajouté : « Deux principes nous guident : d’une part une coordination, dans toute la mesure du possible, avec les Américains  avec lequels nos liens constituent un atout stratégique pour l’Etat d’Israël et pour les implantations. Et d’autre part, il faut que ce soit une initiative gouvernementale, et non une entreprise privée, car il s’agit d’une démarche historique ».

Les propos de Netanyahou ont suscité une réaction irritée des Américains : la Maison Blanche a publié un communiqué les démentant officiellement.

« Les informations indiquant que les Etats-Unis ont discuté avec Israël d’un plan d’annexion en ‘Cisjordanie’ sont mensongères », a-t-elle indiqué. « Les USA et Israël n’ont jamais discuté de cette proposition, le président se concentre sur l’initiative de paix israélo-palestinienne ».

Netanyahou a dû répondre à ce message très ferme mais cela n’a pas satisfait les dirigeants US qui ont diffusé un nouveau message dénonçant officiellement les déclarations du Premier ministre israélien. Netanyahou a donc dû une nouvelle fois réagir et s’expliquer.

Claire Dana-Picard