Les forces de sécurité israéliennes ont enfin capturé le terroriste qui a assassiné le mois dernier, dans une attaque à l’arme à feu, deux soldats de Tsahal et blessé grièvement deux autres personnes au carrefour de Guivat Assaf, près de Bet El, dans la région de Binyamin.

Le meurtrier a été appréhendé mardi matin, à l’aube : il s’agit d’Assam Barghouti. Son arrestation a été effectuée dans le cadre d’une opération menée par l’armée, la police et des agents du Shin Bet.

Son interpellation a eu lieu au domicile d’un de ses complices, qui l’aidait à préparer une nouvelle série d’attentats contre des Israéliens. Au cours de l’opération, les forces de sécurité ont trouvé un fusil d’assaut AK-47 et de grandes quantités de munitions ainsi que des équipements de vision nocturne.

Assam Barghouti a commis son crime quelques jours à peine après l’attentat perpétré par son frère, Saleh Omar Barghouti, qui a tiré sur une groupe de personnes, devant la localité d’Ofra, et a blessé sérieusement sept d’entre elles.

L’une d’elles, une jeune femme enceinte, a perdu l’enfant qu’elle portait suite à cette fusillade. Les médecins ont dû le faire naitre prématurément par césarienne et il n’a pas survécu. Le terroriste a été abattu plus tard par les forces de sécurité. Ce mardi, le Shin Bet a confirmé en outre qu’Assam Barghouti avait pris part aux tirs d’Ofra avec son frère.

Claire Dana-Picard