Ynet a indiqué ce mercredi que le président français Emmanuel Macron avait annulé son voyage en Israël, prévu en novembre prochain. Mais d’après le ‘Times of Israel’, cette information n’est pas exacte.

Le site a indiqué qu’il avait contacté l’Elysée pour avoir la confirmation de cette nouvelle et qu’on lui avait répondu qu’aucun report n’avait été effectué tout en précisant ‘qu’aucune date n’avait été fixée dans l’agenda du président’.

‘Aucune raison officielle n’aurait été donnée par l’Elysée pour ce contretemps, ajoute Ynet, mais certains pensent qu’il serait lié à la crise politique à laquelle Macron doit faire face actuellement, suite à l’affaire Benalla’.

Rappelons, dans ce contexte, que le Premier ministre français Edouard Philippe, attendu fin mai en Israël, avait annulé son propre voyage en invoquant des problèmes intérieurs. Les problèmes de santé de Mahmoud Abbas auraient peut-être eu également une influence sur sa décision.

‘Mais pour certains responsables israéliens’, indique Ynet, ‘Macron aurait une tout autre raison de renoncer à son voyage : selon eux, cette annulation serait liée aux manifestations des Palestiniens à Gaza et à la façon dont ce voyage pourrait être perçu par le public français’.

Ynet a rappelé, à ce propos, que le président de l’Etat Ruby Rivlin avait lui aussi reporté sa visite en France, programmée pour cette année, avec l’intention de faire le voyage l’an prochain. Mais le Premier ministre Netanyahou n’a pas changé son emploi du temps et s’est rendu en France en juin dernier pour rencontrer Emmanuel Macron.

Claire Dana-Picard