D’après une information publiée par le site Ynet, la Claims Conference, organisation gérant les plaintes des Juifs ayant durement souffert sous l’occupation nazie, aurait indiqué que l’Allemagne était prête à verser de nouvelles indemnités à des rescapés de la Shoah, pour un montant s’élevant à 88 millions de dollars, afin d’assurer leur bien-être social.

En outre, elle se serait engagée à augmenter les pensions versées à 55 000 survivants en Europe centrale et orientale et à étendre ces droits à des enfants de rescapés.

La Claims Conference, créée en 1951, est composée d’associations juives qui œuvrent pour réclamer des dédommagements en faveur des victimes du national-socialisme et des rescapés de la Shoah. Son siège principal se trouve à New York mais elle a des antennes à Francfort, Vienne et Tel Aviv.

L’organisation mène en permanence des négociations pour permettre à davantage de victimes de recevoir les indemnisations qu’elles méritent. En juillet 2017, par exemple, elle avait obtenu, pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, la reconnaissance des droits des survivants des ‘trains de la mort’ des pogroms et des ghettos de Iasi, en Roumanie, qui ont pu ainsi percevoir des indemnités.

Par ailleurs, toujours grâce à une intervention de la Claims Conference, le gouvernement allemand a décidé, en février 2018, de dédommager près de 25 000 Juifs d’Algérie ayant souffert des persécutions nazies pendant la Seconde Guerre mondiale. Chacun d’entre eux devait recevoir la somme de 2 250 euros (11 000 shekels). Depuis 1952,  l’Allemagne aurait versé plus de 70 milliards de dollars de ‘réparations’.

Claire Dana-Picard