À l’occasion de la Journée internationale dédiée au souvenir des victimes de la Shoah, marquée dans le monde entier ce dimanche 27 janvier, trois autorités religieuses britanniques, le grand rabbin Ephraim Mirvis, l’archevêque de Canterbury Justin Welby et l’Imam Qari Asim, ont signé une lettre commune dans laquelle ils ont lancé un appel à l’unité.

Dans le texte qu’ils ont publié, ils ont écrit ce qui suit : « Pour cette journée de commémoration, nous invitons les gens de toutes confessions et de toutes origines à se réunir, à réfléchir et à créer un meilleur avenir pour nous tous ».

Ils ont ajouté : « Aujourd’hui, plus que jamais, face à la menace qui pèse sur l’avenir de notre identité basée sur des préjugés, et face à l’hostilité au Royaume Uni et dans le monde entier, nous devons trouver des liens communs et renouveler notre engagement pour un respect mutuel en faisant preuve de compassion ».

Précisant ensuite le but de cette journée d’hommage aux six millions de Juifs massacrés par les Nazis, ils ont rappelé le sort de victimes, plus récemment, au Cambodge, au Rwanda, en Bosnie et à Darfour.

Cette journée de commémoration est marquée depuis que l’Assemblée générale de l’Onu a décidé, le 1er novembre 2005, de la célébrer chaque année, le 27 janvier, à la date anniversaire de la libération du camp de la mort d’Auschwitz.

Claire Dana-Picard