La compagnie aérienne israélienne Israir, fondée en 1996, a décidé de commercialiser, à partir de ce mercredi, des vols à tarif réduit. Comme on le sait, dans ce type de voyages, avantageux en raison de leur bas coût, la prise en charge des bagages n’est pas incluse dans le prix du billet.

Les passagers devront donc payer à l’avance un supplément de 35 dollars pour leurs valises. S’ils le font à l’aéroport, ils dépenseront 70 dollars. En revanche, comme dans les autres compagnies qui pratiquent déjà cette formule, ils pourront conserver en cabine une petite mallette dont le poids ne devra pas excéder huit kilos.

D’autres ajouts sont prévus, notamment pour ceux qui souhaitent réserver  une place à l’avance (15 dollars) et ils seront plus élevés (40 dollars) si les passagers veulent s’asseoir dans la première rangée ou dans le passage.

Dans un premier temps, les vols ‘low cost’ d’Israir seront mis en ligne, à partir du 18 février, uniquement à destination de Bucarest. Par la suite, ils s’étendront à d’autres destinations, à partir du mois d’avril.

Le modèle économique ‘low cost’ est devenu extrêmement populaire et très compétitif depuis qu’Israël a conclu les accords ‘Ciel Ouvert’ avec des compagnies aériennes étrangères. Avec l’ouverture imminente de l’aéroport Ramon, près d’Eilat, de nouveaux vols à tarif réduit devraient être proposés au public.

Claire Dana-Picard