Le ministre de l’Intérieur Arieh Dery, leader du parti Shass, a répondu favorablement à une requête formulée par l’Association des Journalistes de Jérusalem et par l’Association nationale des Journalistes qui demandaient que la journaliste iranienne Nada Amin soit autorisée à entrer en Israël.

Amin, correspondante du site Internet d’informations ‘The Times of Israel’, réside à l’heure actuelle en Turquie après avoir fui l’Iran il y a trois ans. Mais les autorités turques auraient annoncé leur intention de l’expulser vers l’Iran où elle risquerait d’être condamnée à mort.

Suite à ces menaces, le président de l’Union des journalistes à Jérusalem a adressé une lettre au ministre Dery dans laquelle il a souligné que la jeune femme de 32 ans allait certainement être arrêtée dès son arrivée en Iran et qu’elle risquait d’être exécutée ‘à cause de son travail journalistique’ et ‘parce qu’elle a écrit des articles d’opinion sur le site ‘The Times of Israel’ en perse’.

Arieh Dery a réagi en indiquant qu’il allait sans hésiter permettre l’entrée de Nada Amin en Israël avec un visa de touriste. « Vu ces circonstances humanitaires évidentes, a-t-il conclu, j’ai approuvé sans hésiter l’entrée de la journaliste ».

Claire Dana-Picard