Rabbi Alish Englander, de la Hassidout de Machnovka Belz d’Angleterre, qui soutient financièrement cette communauté grâce à son immense fortune, a décidé d’effectuer un pèlerinage en Pologne sur la tombe des Tsadikim avec près de quatre-vingt de ses descendants.

Le voyage a débuté dans le village de Sanz, où ils ont prié devant la sépulture de l’auteur du ‘Divrei Hayim’, Rav H’aim Halberstam de Sanz, et celle de Rabbi Elimelech de Lizhensk.

Les membres de la famille se sont réunis, pour Chabbat, à Krynica, ville où Rabbi Alish Englander est né et où son père dirigeait un hôtel connu. Ils sont allés également au cimetière juif pour se recueillir sur la tombe de leur ancêtre, Rabbi Yehoshoua.

Pendant le Chabbat familial, le grand-père a distribué à ses descendants un nouveau livre de prières, Sidour, rédigé selon le rite de Machnovka Belz, le livre ‘Divrei Yehezkel’ signé de sa main et une brochure sur sa ville natale. Les arrière-petits-enfants ont quant à eux surpris leur aïeul en lui offrant une photo de tous les Admourim, avec l’hôtel en toile de fond. Rabbi Englander a été ému de ce cadeau jusqu’aux larmes.

Dans le programme de ce périple, les organisateurs avaient écrit : « Qu’il est bon et agréable de voyager tous ensemble pour contempler la splendeur du passé, s’inspirer des générations précédentes et suivre la voie qu’ils ont tracée en prenant exemple sur leurs actions. Les prières que nous avons récitées sur les tombes de Tsadikim, et plus précisément sur celles des ancêtres de notre famille, nous aideront et nous apporteront la bénédiction ».

Claire Dana-Picard