Un homme a ouvert le feu mardi soir, peu avant 20 heures, près du marché de Noël situé dans le centre historique de Strasbourg qui attire chaque année près de 2 millions de visiteurs pendant cinq semaines de festivités. Deux personnes ont été tuées, douze autres ont été blessées dont six sont dans un état très grave.

Le suspect, 29 ans, a été rapidement identifié. Il avait été condamné par la justice française et allemande pour ‘faits de droit commun’. Blessé au bras par les forces de l’ordre, il a réussi à prendre la fuite et les recherches se poursuivent pour le retrouver et l’arrêter.

Il était fiché S depuis deux ans pour radicalisation. Il faut préciser que près de 20 000 personnes font l’objet de cette mesure en France dont 12 000 pour un lien avec l’islamisme radical. La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête.

Cette attaque a été perpétrée malgré les mesures de sécurité draconiennes prises depuis un certain temps dans tout le pays. Rappelons que la ville de Strasbourg abrite plusieurs institutions importantes dont le parlement européen, le Conseil de l’Europe et la Cour européenne des Droits de l’Homme.

Claire Dana-Picard