Après des démarches judiciaires longues et fastidieuses, les héritiers de Simon Bauer, rescapé de la Shoah et grand collectionneur de tableaux, a enfin obtenu de la justice française la restitution d’une œuvre du peintre français impressionniste Camille Pissaro qui lui avait été volée en 1943 par les occupants allemands.

L’histoire de Simon Bauer, qui a échappé par miracle à la déportation, est assez impressionnante. Alors qu’il se trouvait dans le train qui devait le mener dans un camp de concentration, le convoi a été stoppé grâce à une grève des cheminots et c’est ainsi qu’il a été sauvé.

Après la guerre, Simon Bauer a tenté de retrouver les pièces de sa collection, qui comptait 93 tableaux. Après son décès en 1947, ses descendants ont poursuivi les recherches.

La toile rendue à la famille avait été acquise en 1995, lors d’une vente aux enchères chez Christie’s à New York, pour 800 000 dollars par un couple d’Américains, les époux Toll. Un peu plus tard, ces derniers l’avaient prêtée au musée Marmottan de Paris. C’est là que les héritiers de Simon Bauer l’ont reconnue comme étant une pièce de l’importante collection de leur grand-père.

Claire Dana-Picard